Vidocq...

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vidocq...

Message  LUPIN le Ven 30 Juin - 13:05

Pour mémoire, voici la jaquette VHS du Châteaud de Cagliostro alors rebaptisé Vidocq contre Cagliostro et coupé honteusement des dernière minutes de la fin, des scènes avec Goémon, soit plus de 20 minutes sucrées!


_________________
Visitez le site et le forum d'EDGAR DE LA CAMBRIOLE
avatar
LUPIN
WEBMASTER
WEBMASTER

Nombre de messages : 1556
Age : 39
Localisation : L'Aiguille Creuse
Date d'inscription : 08/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://http://edgardelacambriole.forumculture.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  remington le Ven 30 Juin - 18:51

c'est une pièce de collection ,par contre le doublage est exceptionnel avec les voix de philippe ogouz ,roger carrel ,gérard hernandez etc....
ça relève déja le niveaux de la censure .
avatar
remington
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 1208
Date d'inscription : 24/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  LUPIN le Ven 30 Juin - 19:09

Oui le doublage était réussi, joli casting!

_________________
Visitez le site et le forum d'EDGAR DE LA CAMBRIOLE
avatar
LUPIN
WEBMASTER
WEBMASTER

Nombre de messages : 1556
Age : 39
Localisation : L'Aiguille Creuse
Date d'inscription : 08/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://http://edgardelacambriole.forumculture.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  lupin43 le Mer 12 Juil - 12:13

c'est clair que le doublage etait excellent et les voix des personnages bien choisis ( mention spécial pour le méchant Very Happy )

même si il manque des scènes ce qui est regrettable c'est un collector qu'il faut avoir

au fait quelquun possederait il cette version dans un format sympa Laughing ?

si c'est le cas contactez moi par message privé svp

Merci

lupin43
Petit-fils de la Cambriole
Petit-fils de la Cambriole

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 10/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  don-don le Ven 21 Juil - 23:08

Toujours sympa de voir cette jaquette Very Happy
Tu l'as trouvé comment ? farao

_________________

Yakku !! Dekaaltchar ...
avatar
don-don
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  remington le Sam 22 Juil - 0:12

je sais qu'on la trouve facilemment sur priceminister.
avatar
remington
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 1208
Date d'inscription : 24/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  LUPIN le Dim 23 Juil - 22:48

je ne l'ai pas trouvé sur priceminister je pense que c'etait sur ebay il y a qque temps. Mais elle n'y est plus il me semble.

_________________
Visitez le site et le forum d'EDGAR DE LA CAMBRIOLE
avatar
LUPIN
WEBMASTER
WEBMASTER

Nombre de messages : 1556
Age : 39
Localisation : L'Aiguille Creuse
Date d'inscription : 08/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://http://edgardelacambriole.forumculture.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Mar 3 Mai - 21:28

Pour ma part, c'est l'une des cassettes que je cherche désespérément depuis que j'ai découvert Lupin même si je considère cette version davantage comme une curiosité que comme un indispensable. Mais pour l'amateur de bon doublage français (Philippe Dumat sur Jodo ! Roger Carel sur le comte ! Shocked ), cette version est à voir !


Je patiente qu'un site de vente en ligne la fasse une nouvelle fois circuler, mais si un forumeur possède une copie, je serai largement tentée ! (prière me contacter par MP si une âme généreuse se manifeste).


En revanche, étant bilingue français-allemand, je possède depuis peu la version germanique de Vidocq sortie en 1987 et c'est du même calibre : censure, Goemon expurgé, répliques fantaisistes (c'est du lourd parfois Very Happy) et bien entendu noms changés.

Lupin se métamorphose en... Hardyman, le super justicier Laughing Même Clarisse voit son nom changer (comme dans la VF d'ailleurs). Par chance, Cagliostro est le seul à conserver son vrai nom.

Je vous en dirai plus sur le doublage quand j'aurai vu cette cassette après la session d'examens.


Bonus : la jaquette en prime : Smile

avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  mauser91 le Mar 3 Mai - 21:46

Il y'a eu d'ailleurs un redoublage en Allemagne avec les voix habituelles de la série, comme ca à été le cas en France et en Italie.
avatar
mauser91
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 317
Age : 26
Localisation : Là ou aucun homme n'est jamais allé
Date d'inscription : 23/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Mar 3 Mai - 21:51

Effectivement, le film a été redoublé en 2006 avec les nouvelles voix. Mais il s'agit du casting des téléfilms (de 1993 à 1996) et non des séries qui ne sont jamais parvenues en Allemagne Smile


Désormais, il porte le nom d'origine du film (Das Schloss des Cagliostro). Superbes éditions DVD d'ailleurs et excellent doublage, si ce n'est que Clarisse se transforme bizarrement en Clarissa (bon pas grave, c'est vrai) et son chien Karl devient... Friedrich ! Bizarre...


En Italie, ils ont carrément eu trois doublages du film (comme en France) depuis 1992 dont deux avec un casting complètement différent. Seul le troisième reprend le mythique casting des séries Tv.
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  mauser91 le Mar 3 Mai - 22:10

Il me semble d'ailleurs que le second doublage italien reprend la version américaine.
avatar
mauser91
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 317
Age : 26
Localisation : Là ou aucun homme n'est jamais allé
Date d'inscription : 23/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Mar 3 Mai - 22:14

Certainement vu qu'il s'agit d'une édition Manga Vidéo datant de 1999 (si mes sources sont correctes). Les éditions Manga Video de ''Cagliostro'' à travers le monde :

- Grande Bretagne 1996

- France 1996

- Espagne 1996

- Finlande 1997

- Italie 1999


J'en oublie peut-être, mais ce sont les principales...
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Jeu 19 Mai - 1:20

News ! Grâce à don don que je remercie infiniment pour le travail et Amadys (alias Jigen Daisuke sur Animeland), j'ai enfin pu découvrir la première VF de Cagliostro A.K.A. Vidocq contre Cagliostro.


Je ne développerai pas autant, vu que Xanatos s'en est déjà chargé, mais tiens tout de même à faire partager mon avis vu que cette semaine j'ai également pu découvrir la première version allemane du film en question.


je m'attendais avant tout à une curiosité plus qu'à un réel chef d'oeuvre du doublage, néanmoins j'ai passé un agréable moment. L'ambiance rétro et rare, probablement et même si cette VF ne m'a pas fait le même effet que la version allemande - qui littéralement m'a bluffé sur plusieurs points - je dois reconnaître que côté inteprétation il s'agit effectivement de la meilleure VF du film.


Peut-être l'effet de surprise a-t-il été moindre car la plupart des voix m'étaient connues ? Je l'ignore...

Ogouz était superbe dans ce rôle, le ton du film lui allait très bien. Même si son timbre était un poil plus grave, sa prestation m'a beaucoup plu Very Happy

Jacques Ferrières sur Lapoulaille/Zenigata, rien à dire non plus. De loin l'une de ses meilleures prestations sur le rôle de notre Zaza adoré. Vraiment une voix très agréable et à mon avis, Jacques Ferrière a toujours été la meilleure voix pour l'inspecteur.

Béatrice Delfe sur Fujiko... Le timbre m'a globalement plu, mais on est bien loin de la voix sensuelle de Catherine Lafond (qui me manque terriblement d'ailleurs Sad ).

Bon Goemon est absent, donc on oublie

Gérard Hernandez sur Jigen... Pas trop accroché. Non qu'il soit mauvais, mais tout comme Francis Lax, c'est la voix auquel je n'accroche pas trop. Beaucoup trop vieille pour un personnage présenté comme le complice et ami de Lupin/Vidocq. Peut-être parce qu'elle me fait penser à celle du grand-schtroumpf, qui a pendant longtemps la seule voix auquel j'ai identifié Gérard Hernandez ? Je l'ignore... Le comédien allemand m'a beaucoup mais alors beaucoup mieux convaincu. Il avait une voix plus classe, plus apte pour le personnage que Gérard Hernandez... Mais ce n'est que mon avis. Smile


Pour les autres comédiens : globalement c'est du tout bon... Roger Carel sur le comte (rien à dire), Philippe Dumat sur Jodo (ma voix française préférée Ah Satanas... Gargamel... Toute mon enfance...), Céline Montsarrat sur Clarisse (enfin une voix d'adolescente sur la jeune fille !)


La traduction est une horreur sur de nombreuses scènes et quand je compare avec le doublage allemand de la même époque... ce dernier était nettement plus fidèle malgré les nombreuses perles de cette version germanique... Le coup de la route bloquée par une avalanche alors qu'il fait un soleil tropical dans la VF 1984 m'a fait bien rire Laughing.


Les prénoms sont... ouais y a mieux. Ceux de Mamo 1980 étaient nettement mieux choisis (même s'il s'agissait de ceux de la VA). A part Vidocq, aucun ne m'a vraiment plu. Lapoulaille pour Zenigata... Je déteste les mauvais jeux de mots, d'autant plus lorsqu'ils apparaissent dans une version destinée aux enfants... C'est le comble... scratch

Barbara et Delphina peuvent encore passer...


Mais alors le plus étrange reste le nom de Jigen : Laficelle. A moins que j'ai mal entendu, je n'ai vu nulle-part ce nom. Alors d'où sort-il ? Les crédits du générique ont été effacés (du moins dans la version que je possède...)... Dans la VG aussi, Jigen n'était pas nommé dans le film, mais au moins son nom apparaissait au générique de fin (ça aussi c'est un point débile : renommer un perso avec un nom qui ne sera jamais employé dans le doublage uniquement pour le renommer dans le générique de fin)... Sauf si à la toute fin du générique, le casting apparaît une fraction de secondes. Dans ce cas, ma version s'arrête avant le casting... Quelqu'un peut confirmer la liste des comédiens et le nom de Jigen ?


J'ai suffisamment parlé de la censure dans le topic sur Hardyman, donc je n'y reviendrai pas. Je mentionne néanmoins les transitions trop brutales et la censure bien trop visible. Même si on a jamais vu le film auparavant, ce point ne peut rester ignoré des novices.


PS : je soupçonne grandement une collaboration franco-allemande entre les 2 versions, Hardyman et Vidocq... Certaines similitudes me paraissent trop importantes. De plus, la version allemande - pourtant ultérieure - a fait sa propre cuisine sur certains points, ce qui paraît difficile sur une version déjà retravaillée... Malheureusement, les informations à ce sujet sont aussi importantes qu'un clown au milieu d'un enterrement.



Autre PS : pardon pour le double post... Razz
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  Jigen Daisuke le Mer 25 Mai - 18:15

Après réécoute attentive, j'ai entendu Lupin/Vidocq appeler Jigen/Laficelle une fois au début Very Happy
avatar
Jigen Daisuke
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 169
Age : 27
Localisation : Le cul dans un bon fauteuil, un Walther P38 à portée de main...
Date d'inscription : 04/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Ven 21 Oct - 21:58

J'aimerai revenir sur cette version pour poser une question à ceux qui l'auraient vu ou du moins en ont entendu parler.

Vous avez peut-être lu de temps à autre que l'origine de cette version tronquée pourrait être américaine. Sachant que les Américains n'ont eu droit à une édition VHS qu'en 1992 et que le film a toujours été diffusé dans des conventions en édition intégrale (avec Goemon), estimez-vous que ceux qui ont balancé cette rumeur auraient confondu avec Nausicaa ou parce que le second doublage français est bel et bien basé sur la version américaine de 1992 ?


On pouvait entendre cette rumeur notamment sur Animeland à un moment, Olivier Fallaix parlant d'une édition éditée sans droits (dans ce cas pourquoi le copyright inscrit au dos de la cassette ?) via un intermédiaire américain...
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  don-don le Sam 22 Oct - 11:05

Pour ce que j'en sais, dans les années 70-80 aux USA, il y avait beaucoup d'animés japonais qui étaient doublés uniquement pour une diffusion TV. Ainsi, je m'étais retrouvé il y a très longtemps avec un doublage US de "Laputa" fait uniquement pour la TV alors que le film n'était pas encore dispo en VHS là-bas. Comme en plus à l'époque, les distributeurs européens passaient plus souvent par l'Atlantique que par le Pacifique pour se fournir, cela ne m'étonnerais donc pas que l'origine du Vidocq IV viennent de là.

_________________

Yakku !! Dekaaltchar ...
avatar
don-don
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Sam 22 Oct - 13:53

Merci pour tes informations. Il a effectivement existé la Worldcon Version pour Le Château de Cagliostro, à savoir une version originale sous-titrée distribuée par la filiale internationale de Tôho qui - comme dans le cas de ''Mamo'' - voulait faire connaître son personnage fétiche en Occident. Le film a au moins été visionné à 3 reprises :


- World Science Fiction Convention, 29 au 1er août 1980 à Boston


- 1er février 1989 à Los Angeles au Nuart Theater


- 6 au 7 juillet 1991 au Neptun Theater à Seattle


A chaque fois ces diffusions sont intégrales, Goemon est présent (car nommé dans les sous-titres). Lorsque j'ai parlé de la version tronquée, aucun fan américain n'en avait jusqu'alors entendu parler. De plus en 1990, aux Pays-Bas, sortira une VHS du film en version intégrale avec toujours Goemon et la version est clairement basée sur cette version sous-titrée américaine.


A mon avis, les Américains peuvent être les éventuels fournisseurs de la piste VOSTA mais aucunement les censeurs. Les seuls coupables doivent être les adaptateurs français ou allemands (en effet, la même version est sortie en Allemagne de l'Ouest en 1984).
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  mauser91 le Sam 22 Oct - 15:00

Vu que le doublage français a été effectué en 1982 (d'après les archives de feu Philippe Dumat), Les responsables sont probablement les distributeurs français. Mais il est tout à fait possible que le distributeur allemand ai collaboré avec celui de France mais sortie leur doublage tardivement.
avatar
mauser91
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 317
Age : 26
Localisation : Là ou aucun homme n'est jamais allé
Date d'inscription : 23/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  don-don le Sam 22 Oct - 15:07

Il est possible aussi que les infos de Gotoon à l'époque étaient une confusion avec la version "raccourcie" de Nausicäa qui elle provenait bien d'une première édition US (Warrior of the wind)...

_________________

Yakku !! Dekaaltchar ...
avatar
don-don
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Sam 22 Oct - 15:31

Il se trouve que le site Cyna qui reprenait la plupart des articles parus dans le défunt Yoko Magazine - La Bible des Mangas - parlait déjà en 2003 d'une censure due à un distributeur anglo-saxon, mais comme dit, je n'ai vu ces informations que sur les sites français, d'où cette remise en question.


Voilà ce que Cyna en 2003 dit : ''Déjà sorti voici une dizaine d'années dans une excellente version française, Le château de Cagliostro était malheureusement privé de toutes les scènes où apparaissait Goemon, le moine qui accompagne Lupin dans ses aventures. Une censure délibérée et inexplicable (racisme, peut-être ?) de la part des adaptateurs anglophones''.


Il n'y a jamais eu d'adaptation anglophone de Cagliostro à l'époque, mis à part la version sous-titrée diffusée en 1980 à Boston... De toute façon, cette censure ne pouvait avoir lieu car le film était déjà connu aux States et surtout, le personnage de Lupin et sa bande étaient également pas des inconnus là-bas, ''Mamo'' ayant déjà connu de nombreuses diffusions dans une version doublée intégrale.


Lupin a toujours été destiné aux adultes et aux adolescents aux Etats-Unis...


PS : au fait don don, il me semble que c'est bien toi qui a mis sur le site le générique de Vidocq ? Au cas où, je possède une autre version de cette chanson éditée en Allemagne mais avec toujours des paroles françaises. Il existe cependant quelques différences entre les deux chansons...
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  don-don le Sam 22 Oct - 17:34

Oui, j'avais fait un montage à partir des génériques de début et de fin de la vhs. Le générique allemand était en français, mais pas la même version ? étonnant Shocked

_________________

Yakku !! Dekaaltchar ...
avatar
don-don
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Sam 22 Oct - 17:41

Plus exactement, le générique contient les mêmes paroles sauf à un moment :


Au lieu d'entendre ''Il a rencontré Delphina, si douce et sans défense'', on entend : ''Il est venu avec sa grâce, l'eau dans les cheveux''. Ensuite ça se poursuit normalement. C'est la première différence.


Ensuite la chanteuse est seule dans le générique allemand, il n'y a pas de choeur comme dans celui de la VF. Et l'intonation est quelque peu différente. C'est une version qui m'a beaucoup surprise, car cela prouve qu'apparemment il y a eu deux versions et que les Allemands n'ont pas doublé .le film à partir du doublage français disponible en cassette vidéo.

Si ça t'intéresse de comparer, je peux te l'envoyer. J'ai fais un rip depuis ma cassette.


PS : au fait, j'en profite pour te remercier d'avoir mis en ligne ce doublage de Vidocq contre Cagliostro qui est vite devenu l'un de mes préférés.
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  don-don le Mer 26 Oct - 21:33

veggie 11 a écrit:Si ça t'intéresse de comparer, je peux te l'envoyer. J'ai fais un rip depuis ma cassette.

Oui, pourquoi pas Wink

PS : au fait, j'en profite pour te remercier d'avoir mis en ligne ce doublage de Vidocq contre Cagliostro qui est vite devenu l'un de mes préférés.
De rien. En revanche, désolé n'avoir toujours pas le temps de concrétiser le projet dont je t'avais parlé à l'époque Embarassed

_________________

Yakku !! Dekaaltchar ...
avatar
don-don
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  veggie 11 le Dim 11 Mar - 1:22

Les Ancêtres de ''La Princesse des étoiles'' - Enquête sur les éditions tronquées du ''Château de Cagliostro''





Un article qui me tenait à coeur depuis un moment. Voici donc une analyse poussée - dont la forme est légérement basée sur celle de la version tronquée de ''Nausicaä de la vallée du vent'' (La princesse des étoiles) publiée sur le site web Buta-Connection consacré aux films pré-Ghibli et Ghibli - de ''Vidocq contre Cagliostro'' (1982) et ''Die Jäger des Cagliostro/Hardyman räumt auf'' (1984).

J'ai déjà parlé d'Hardyman dans mon topic sur les doublages à l'étranger de Lupin III, mais cette analyse s'appuiera plutôt sur l'ensemble de la version tronquée, que ce soit la censure, la traduction ou encore les cassettes vidéo. Pouquoi donc mentionner à nouveau cette édition ? Car Hardyman n'est autre que le successeur de ''Vidocq contre Cagliostro'', une édition tronquée germanique publiée en Allemagne de l'Ouest en 1987 qui reprend les dialogues, la censure et le générique (non rechanté !) de l'édition Vidocq. Une édition ignorée de beaucoup en France, tout comme l'est la version Vidocq. Vidocq et Hardyman sont les deux seules versions tronquées existant sur ce film, les Etats-Unis, l'Italie, l'Amérique latine et même les Pays-Bas n'étant pas concerné par ce carnage sur le premier film de Miyazaki.

Les analyses ont pour but de rester objectifs et non personnels. Elles se basent sur des faits vérifiés malgré l'absence d'informations entièrement confirmées - le flou éditorial sur ces éditions étant le principal responsable - et tentent d'apporter un bilan sur ce qui arriva au ''Château de Cagliostro'' lorsqu'il fut exporté en 1982 en France (confirmation du doublage en 1982 au travers des archives de feu M. Philippe Dumat, voix de Jodo dans le film; merci à Mauser91 pour ces informations). Cette enquête aura également pour but de corriger les fausses idées reçues sur l'origine de la version censurée, attribuée par M. René-Gilles Deberdt (webmaster du site web Cyna, ancien rédacteur du magazine Yoko/Okaz et fondateur du fanzine Namida) aux Américains mais sans qu'il n'ait précisé de quand date cette version et surtout où il a bien pu la trouver car pour ma part, malgré d'intenses recherches, je n'ai trouvé qu'une édition américaine sous-titrée d'époque et surtout intégrale connue (souvent de nom) par de nombreux fans américains. Ces mêmes fans n'ont en revanche jamais entendu parler d'édition censurée. Leurs réactions ont été plutôt virulentes lorsqu'ils ont appris l'éjection de Goemon de cette version tronquée.


1. Une édition vidéo discutable

Digne prédécesseur du carnage réalisé sur Nausicaa de la vallée du vent, film culte qui rendit Miyazaki célèbre au Japon, ces deux versions ont été éditées respectivement en France sous le nom de ''Vidocq contre Cagliostro'' chez Adès Vidéo, collection la Lanterne Magique, et en Allemagne de l’Ouest sous trois noms différents :

a) Die Jäger des Cagliostro (sorti au cinéma le 7 septembre 1984) qui peut se traduire par "Les Chasseurs de Cagliostro". Une allusion à la fin du comte de Cagliostro, «chassé» du pouvoir par Lupin ?

b) Hardyman räumt auf (édité en cassette vidéo chez VCL Video en 1987) ; le titre est un peu plus difficile à traduire ici. Aufräumen signifie en allemand «ranger», «faire le ménage» (dans le sens dégager quelque chose d’un endroit). Dans un contexte indirect, le titre pourrait donc se traduire par «Hardyman remet de l’ordre dans (le gouvernement de) Cagliostro».

c) Hardyman schafft sie alle – Freiheit für Prinzessin Jasmin (diffusé deux fois à la télévision, en 1990 environ sur Tele 5 divisé en 3 ou 4 parties et en 1997 aux heures de midi sur RTL. Là aussi c’est plus compliqué à traduire. Schaffen signifie «réussir», «parvenir à» ou encore «en venir à bout» avec dans ce dernier cas une notion de prendre le dessus sur les autres (alle). Globalement, cela voudrait donc dire : «Hardyman bats tout le monde – Liberté pour la princesse Jasmin» (c’est le nom de Clarisse dans le doublage…).

Vous remarquerez que dans les quatre cas présentés plus haut (autant le titre français que les trois titres allemands), la notion d’un héros qui combat pour le bien est mise en avant (Vidocq CONTRE Cagliostro, Hardyman räumt auf, etc.). Lupin se présente ainsi comme un super-héros sauveur des opprimés qui se confronte au dirigeant de Cagliostro. Une vision bien naïve, y compris dans cette version tronquée, car quiconque connaît un peu le film sait bien pourquoi Lupin combat le comte. Certainement pas pour libérer le pays et les pauvres citoyens qui souffriraient de la tyrannie du comte…


Les cassettes vidéo

Commençons par faire une remarque sur les jaquettes VHS. Si la cassette vidéo allemande conserve la logique du scénario tronqué avec une image (piteusement) retravaillée avec le visage du comte replacé sur Jigen (on aperçoit tout juste son fusil) et Goemon pour éliminer toute trace du samouraï et permet ainsi de ne pas semer d’incohérences par rapport à cette censure présente dans le film, la cassette française a dû être élaborée par des fainéants qui n’ont pas trouvé mieux que de reprendre l’image d’origine de la cassette japonaise où apparaît bien entendu Goemon.


A droite version allemande (pas de Goemon), à gauche version française (coucou Charly Goemon !)


Les résumés proposés sont hilarantes lorsqu’on connaît l’esprit même du film. Voici ce que nous réserve chacun des versos des cassettes vidéo.

Version Vidocq :



Version Hardyman :



Traduction : Le super-héros Hardyman (Lupin) frappe une nouvelle fois énergiquement ! Accompagné de son ami Dan Dee (Jigen), il part sur les traces d’une bande de faux monnayeurs. C’est ainsi qu’il va se trouver mêler dans une extraordinaire aventure où les héros et les méchants se pourchassent dans des courses de voitures, d’avions et de bateaux à vapeur. La superbe princesse Yasmin (Clarisse) est enlevée et l’infidèle comte de Cagliostro veut obtenir le trésor de ses ancêtres grâce à elle. Mais pourquoi donc Interpol envoie-t-il l’inspecteur Ed Scott dans ce château secret ? Quand même pas pour arrêter Hardyman ! Pourtant la situation semble bien être celle-ci…
Un véritable film d’action où se mêlent kidnapping et Interpol. À ne pas manquer.


Je vous ai parlé plus haut de cette vision du Lupin défenseur des opprimés aux prises avec Cagliostro pour libérer le pays. Comme vous le remarquez avec ces deux résumés, l’on insiste également sur le retour de ce super-héros que les enfants sont censés déjà connaître… Sur la cassette française on présente Lupin comme le véritable Vidocq se confrontant à Cagliostro (pourtant mort bien avant lui) et sur la cassette allemande, on laisse entendre que ce n’est pas la première aventure du héros, ce qui est juste en effet, bien que ce soit la première incursion de Lupin en Allemagne…


Le copyright
Vous avez peut-être entendu de temps à autre que cette édition tronquée serait illégale et donc pirate. Qu’en est-il au juste ? La présence de quelques noms du staff japonais sur le dos de la cassette française ainsi que le sigle © pour copyright laisse à penser que les droits ont bel et bien été respectés, si ce n’est que Miyazaki Hayao devient Shun Miyazaki et Monkey Punch est présenté comme scénariste et non auteur de l’œuvre originale. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’auteur du manga se voit présenté comme scénariste sur un film, car déjà dans l’ancienne version du premier film, ''Lupin III : Les Clones de Mamo'', il était mentionné au générique comme «auteur de l’histoire» (c’est vague…). Bon certes, ces quelques informations ne signifient pas forcément que cette édition était parfaitement légale. N’oublions pas que le matériel de base provient très probablement de la version sous-titrée américaine (intégrale je précise et non charcutée comme j’ai pu lire ailleurs, pour plus d’informations cf. partie 3) au vu des ressemblances dans la traduction et le nom de Miyazaki (Le nom de Shun Miyazaki était déjà présent au générique de la VOSTA de 1980) et que le distributeur demeure inconnu. Donc édition légale ? Pirate ? Impossible de vraiment confirmer. Une seule chose de certaine : l’édition française – bien que les indications restent vagues – ne nie pas l’origine japonaise du film.



Le copyright est moins clair sur la cassette allemande, même si ça et là on peut reconnaître parmi l’importante liste de noms allemands quelques rares noms du staff japonais. Les plus importants sont présents sur la jaquette, mais c’est surtout sur le générique de début que les noms des auteurs sont respectés et affichés : le plus révélateur est le réalisateur Mia Zaki (sic) qui retrouve son nom H. Miyazaki dans le générique.



Franz Stockmann est un célèbre distributeur de films pour enfants de l’époque bien qu’il se présente comme «producteur» sur la jaquette du film en question. Peut-être est-il à l’origine de la version tronquée, mais rien n’est certain. Quant à Julien Granata, il est ici cité sur la cassette allemande comme responsable de la dramatisation du film alors qu’il est simplement présenté sur la cassette française comme auteur des paroles du générique français. Serait-il celui qui aurait proposé le film dans sa version tronquée au distributeur allemand ? Ce qui expliquerait pourquoi le générique français aurait été laissé tel quel dans le doublage et non traduit comme il aurait été logique de le faire pour un film destiné aux enfants ?
Concernant ce générique, signalons rapidement quelques différences entre les VHS françaises et allemandes : la version Hardyman ampute toute allusion au nom français de Clarisse en transformant le passage «Il a rencontré Delphina, si douce et sans défense» en "Il est venu avec sa grâce, l’eau dans les cheveux». Le chant de l’interprète est également légèrement différent entre les deux versions et le chœur qui accompagne Corinne Lepoulain dans ''Vidocq contre Cagliostro'' est absent dans la cassette allemande.


Le master vidéo (Analyse depuis la VHS Hardyman räumt auf)

Le cadrage est présenté avec son format cinématographique d’origine avec des détails qui disparaissent de temps à autre car trop proches de la bordure du cadrage (ça c’est valable pour la version allemande).
Les couleurs restent correctes dans l’ensemble, ce qui rend les paysages toujours aussi sympathiques à contempler (C’est même magnifique à certains moments). Le master n’a pas trop souffert de l’âge, du moins sur la copie que je possède, à condition de ne pas s’arrêter sur les cinq premières minutes du film.

En effet, le début est nettement moins glorieux avec pour commencer une image plutôt parlante :


Si vous reconnaissez Jigen, vous êtes très fort…

Le titre est apparu bien avant, tout de suite après la présentation de l’éditeur, avec une musique de fond faisant penser à un vieux film policier dans le genre Derrick.



Venons-en au générique du début. Alors que le générique débute pendant que les deux compères sont toujours occupés à vider leur Fiat 500 de la montagne de billets sans valeur sur la VHS française, le générique de la cassette allemande débute également comme dans la version originale. Il n’y a pas de crédits sur la VHS française – ni même de titre – contrairement à la VHS allemande qui dévoile quelques noms durant le générique.



C’est ici que débute véritablement la chanson de Corinne Le Poulain sur la cassette vidéo allemande. La qualité de l’image est particulièrement mauvaise avec des couleurs floues et délavées et il semble bien qu’elle soit d’origine… L’image tremble de temps à autre et la première m’a paru tout droit sortie d’un enregistrement cinéma ou télévisé… À moins que ce ne soit qu’une impression… Une dernière chose : alors que le générique est intégral sur la cassette parisienne, la cassette munichoise se voit amputée de quelques secondes au début, nous privant du tableau où Jigen et Lupin contemplent un voilier sur fond de coucher de soleil. Un mystère qui ne sera jamais résolu…





A cause du format vidéo, Jigen disparaît de l’écran…


À la 9e minute du film, la couleur redevient plus acceptable… et le restera durant la majeure partie du film.




Le master audio

Plutôt bien mené sur la cassette allemande bien qu’il ne soit qu’en mono comme tout film à cette époque. En revanche l’audio sur la cassette française m’a paru plus étouffée, moins audible. Quelques dialogues durent être écoutés plusieurs fois pour bien comprendre de quoi il en revenait intégralement. Néanmoins vu l’âge de ces deux doublages, il est impossible de poser un jugement clair sur ce point, plusieurs explications (l’enregistrement audio en fonction de l’éditeur, le nombre de visionnage de chaque cassette, etc.) entrant en jeu.


2. Le massacre commis sur le film

Nous arrivons enfin à la partie la plus pitoyable de cette version tronquée, à savoir le carnage pratiqué sur le scénario du ''Château de Cagliostro''.

La censure

On commence par une capture hilarante complètement passée à la trappe pour la simple raison que le texte est en japonais… La censure (durée : 2 secondes) est parfaitement audible vu que la petite onomatopée burlesque qui aurait dû être supprimée avec l’image, apparaît scène suivante, se juxtaposant illogiquement avec la musique d’intro lorsque les deux compères se retrouvent sur l’autoroute.

Le film se poursuit normalement jusqu’au générique que j’ai cité plus haut avec la musique qui commence alors que les deux compères sont toujours occupés à vider le véhicule de leur butin inutile dans la cassette française là où la cassette allemande fait débuter le générique au même instant que pour le générique japonais.

Les crédits et même le titre ont été enlevés sur le générique français. Pour le générique allemand, voir plus haut.
Quant au reste du film, le principal élément retiré de ces premières versions concerne bien entendu le personnage de Goemon, expurgé de cette version parce que probablement trop oriental pour coller à cette version violemment occidentalisée laissant croire au pauvre jeune spectateur de l’époque que ce film était une production européenne. Le pauvre samouraï aura droit à une seule scène où l’on aperçoit brièvement sa silhouette durant la bagarre qui succède au mariage forcé de Clarisse, occupée à découper les uniformes blindés des sbires du comte. En se concentrant un peu mieux, on remarque également sa présence au tout début du début du film, assis à l’arrière de la voiture sous la montagne de billets. On notera aussi que dans le doublage, le comte – après avoir fait embrocher (la marionnette) Lupin – ordonne à ses sbires de «s’occuper des autres»… alors qu’on ne voit justement pas «l’autre» ! Si l’on suit la logique du scénario trafiqué, il n’y a que Jigen avec son fusil antitank ! À moins que le fusil, ça compte comme une personne… ?


Goemon, grand absent des versions tronquées…

L’expurgation de Goemon provoquera la disparition de l’évocation du passé de Lupin lorsqu’il rencontre pour la première fois Clarisse enfant, pourtant une scène-clé à la compréhension du scénario pour bien cerner les raisons qui conduisent Lupin à lutter pour la libération de Clarisse et sa connaissance du symbole présent sur la bague. En effet, même si Goemon est reclus dans un coin durant toute la narration et n’intervient pas, il est un peu trop voyant… Eh oui. Bref, le passé de Lupin – moment d’anthologie en VO – n’a pas sa place dans cette version censurée : direction la poubelle. Nous ne saurons donc jamais pourquoi Lupin dans les versions tronquées semble si ému en remarquant le symbole du bélier sur la bague de Clarisse et se dirige immédiatement vers l’ancienne résidence des princes de Cagliostro. Les raisons de sa venue à Cagliostro seront cependant vaguement expliquées au début du film vu qu’il raconte avoir découvert l’existence des faux billets (Goat en VO, Gotho dans les anciennes versions y compris italiennes et espagnoles) il y a bien longtemps.

Par la suite, les censeurs ont dû remarquer que si le passé de Lupin n’était plus présent dans le film, il fallait également effacer toute trace des mystères entourant la relation Lupin/Clarisse et clairement faire comprendre au jeune spectateur de l’époque que les deux tourtereaux se rencontrent pour la première fois. Exit donc le moment magnifique où Lupin, perdu dans ses pensées, songe à Clarisse. Exit ces instants où il nous dévoile une personnalité plus profonde que ce qu’il laisse entrevoir dans le film, car même sa déclaration d’amour à l’égard de Clarisse (Oui oui, vous avez bien lu) ne rattrapera pas cette impression d’un Lupin avant tout comique et intrépide.


Deux célèbres passages dans le film écartés à cause de Goemon… ou de la nécessité de ne pas rendre Lupin trop âgé ?


C’est tout concernant le carnage ? Attendez… à un moment Jigen essaye de faire avouer quelque chose à Lupin grâce à une brutale prise de catch : il a donc compris que Lupin sait quelque chose à propos de Clarisse ! On ne peut pas laisser passer ça, le spectateur risque de ne pas comprendre ! Hop, scène expurgée…


Jigen n’aura pas le droit de montrer au spectateur qu’il vaut mieux que ce que l’on croit lorsqu’on visionne les versions tronquées.


N’y avait-il pourtant pas moyen de laisser sous-entendre que Lupin est en train de tomber amoureux de Clarisse au travers de la bague ? L’esprit de la scène et cette partie auraient été conservées, d’autant que ce ne sont pas les seules scènes problématiques à ce sujet. Après tout, les charcutiers ont laissé intégral l’instant les deux compères se retrouvent face au château du comte, tout en modifiant le dialogue entre Lupin et Jigen lorsque le héros devient à nouveau mystérieux à propos de ses souvenirs le liant à Cagliostro. Dans la version tronquée, Lupin avoue son amour pour Clarisse au lieu d’avouer être déjà venu à Cagliostro il y a longtemps ! Ce n’est certes pas le meilleur dialogue (très cul-cul au passage) du film, mais il a l’avantage de rester assez cohérent avec les images.

Ne cherchez pas trop à déchiffrer la logique des censeurs dès qu’il s’agit de reconstruire un scénario de film destiné aux enfants. Voilà pourquoi la bataille entre Jigen et Lupin pour les spaghettis, encore une fois liée au silence exaspérant de Lupin à propos de Clarisse, disparaît au mépris du scénario, le plan où Jigen grogne contre Lupin après avoir gardé une grande partie du repas du soir pour lui seul ayant été conservé malgré tout. Voilà donc le comparse de Lupin auteur d’une réplique redondante - «Voilà pourquoi ils tiennent tant à récupérer la bague» - alors qu’à la base, il reprochait à Lupin de lui cacher qu’il connaît Clarisse de longue date.




Lupin mélancolique observant la bague de Clarisse, la prise de catch, la bataille pour les spaghettis à la mode cagliostrienne, le passé de Lupin… ce sont tout simplement les scènes les plus poétiques et où on a droit à un Jigen un peu actif qui disparaissent tout simplement parce que Goemon a eu le malheur de pointer le bout de son nez sur quelques plans lors de l’évocation du passé du cambrioleur.
Les ciseaux auront été particulièrement brutaux durant le mariage du comte et de Clarisse, encore une fois simplement parce que le pauvre Goemon qui n’avait rien demandé – déjà fort absent du film en version originale – a commis l’odieux crime de participer à la bataille. Le résultat final donne lieu à un pitoyable montage de morceaux conservés sur un fond sonore où retentit la voix grave de Lupin (en VF) alors qu’il n’apparaît pas sur l’écran… jusqu’à ce que les sbires du comte pointent leur épée sur un Lupin à la figure couverte de bandages sans qu’on ne sache d’où il provient. C’est durant cette partie que vous pourrez au cours d’une seconde apercevoir le kimono du samouraï. Ce sera tout le concernant. Si vous tenez à voir à quoi il ressemble, direction la jaquette de la cassette vidéo française, seul moyen de découvrir son visage.


La seule apparition de Goemon dans les versions censurées…


Quelques scènes ont également été coupées au montage parce que jugées trop violentes pour les yeux d’un enfant. La principale scène victime de cette censure concerne la blessure que le comte inflige à Lupin lors de la tentative de sauvetage de Clarisse. On le voit certes tomber du toit puis par la suite le visage couvert de sang, mais l’instant où il est touché par l’impact et surtout lorsque le sang coule de son front ne sont pas montrés.



Même la fin n’aura pas été épargnée : les censeurs auraient-ils jugé traumatisant pour les bambins que Lupin «abandonne» Clarisse et préfère rejoindre ses comparses ? Le film s’achève donc sur Lupin enlaçant Clarisse, prêt à rester avec elle pour ses beaux yeux. Et l’on en vient à se dire que le prochain (et réel) mariage de la jeune fille aura lieu dans pas longtemps…


Voilà comment le film se termine en 1983…


TOTAL de la censure pratiquée sur le film : 16 mn 07. Pour une dissection intégrale des scènes censurées, voici un site très complet – certes en allemand – mais qui présente toutes les scènes manquantes en images : http://www.schnittberichte.com/schnittbericht.php?ID=830 Note : l’analyse ayant été effectuée avant la ressortie du film dans une édition intégrale avec un nouveau doublage, la comparaison (datant de 2003) se base donc sur la nouvelle édition américaine sortie en 2000.


La traduction

Carnage audio semble rimer avec carnage visuel sur ces versions tronquées… Il n’est pas faux en effet de parler de véritable massacre sur les dialogues, la quasi-totalité des répliques n’ayant plus aucun lien avec le film en question soit par la faute d’un traducteur fainéant soit pour éviter tout illogisme lors de transitions entre scènes coupées et scènes conservées. Il existe au moins trois sortes de mauvaise traduction, chacune ayant un but différent :

1) Réécriture des dialogues pour ôter toute allusion aux passages censurés (Goemon, passé de Lupin).

Dialogue Jigen/Lupin devant le Château de Cagliostro :

VO : C’était il y a plus de dix ans. Je cherchais le secret des billets Goat. Je n’étais encore qu’un jeune voleur inexpérimenté. Je venais à peine de débuter dans le métier.

VF : Mon vieux, l’amour prime tout le reste. Tu ne vas pas laisser ton vieux copain maintenant qu’il a trouvé le bonheur ? Je sais que je peux compter sur toi.


Jigen après la bataille de spaghettis :

VO : Tu savais que la fille était la princesse, pas vrai ?

VF : Maintenant on comprend mieux pourquoi ils tenaient tant à la récupérer…


Jigen durant le voyage vers la résidence en ruines des Cagliostro :

VO : Qu’est-ce qui se passe à la fin ? Quand tu as vu la bague, tu as réagi bizarrement !

VF : J’ai compris ton plan ! S’emparer du fantastique trésor en or et en fer précieux qu’ils doivent avoir ramassé grâce aux faux billets !


2) Mauvaise traduction involontaire ( ?), parfois peu grave, mais souvent énervante

Présentation de Cagliostro par Lupin

VO : Population : 3500 habitants. C’est l’état le moins peuplé des Nations Unies.

VF : Nous sommes à Cagliostro, l’un des plus petits pays au monde. Il ne doit pas y avoir plus de 3000 habitants.


Rencontre entre Lupin, Jigen et le jardinier

VO : Il me semble que ce château est celui du Grand-Duc (ou prince) de Cagliostro

VF : Je suppose que ce château était l’ancienne résidence des comtes de Cagliostro (Notez qu’en allemand, le comte se transforme en prince)


3) Mauvaise traduction, mais encore agréable (pour les fans du personnage de Jigen)

Il existe quelques scènes également mal traduites, mais dont la traduction approximative est plutôt la bienvenue, du moins pour les fans de Jigen qui dans ce film n’est pas particulièrement mis au premier plan.

Dans la version tronquée, Jigen rappelle à Lupin que sans lui, il ne vaut pas grand-chose (réplique de la VF) ; ce à quoi Lupin réplique qu’il ne l’apprécie pas beaucoup, mais qu’il l’emmène avec lui justement pour cette raison. Pour rappel, dans la VO, Lupin ne fait que mentionner les légendes entourant Cagliostro (le fameux «Trou Noir»).

Autre exemple : lorsque les deux compères se retrouvent face au château de Cagliostro, ils remarquent le bateau qui a ramené Clarisse de force dans ses appartements. Si en Vo, c’est Lupin qui doit guider Jigen – incapable de remarquer le bateau si Lupin ne lui indique pas l’endroit précis (c’est un peu grave pour un tireur d’élite…) – la version tronquée inverse la situation : Jigen devient celui qui a remarqué le bateau.


Le doublage

En dépit de cette censure et de la traduction très approximative, le doublage est très bon dans les deux cas grâce à un casting varié et des comédiens de pointe comme Philippe Ogouz sur Lupin (qui reprendra le rôle par la suite), Roger Carel sur Cagliostro, Céline Montsarrat sur Clarisse ou encore Philippe Dumat sur Jodo.

Le doublage allemand n’est pas en reste avec un casting réussi et des voix qui collent parfaitement aux personnages. Nous avons même droit à une prestation fort sympathique de l'acteur américain Donald Arthur (L'Histoire sans fin 2) sur l'inspecteur Zenigata (alias Ed Scott).

Certains pourront être surpris par les différentes voix de Jigen, que ce soit en VF ou en VG, notamment en VF où il donne plutôt l’impression de râler constamment et d’avoir nettement plus en âge qu’en réalité. On peut argumenter que de toute façon Jigen n’a pas son caractère habituel dans le film et donc ne nécessite pas une voix retranscrivant son caractère d’origine, mais globalement il n’y pas de quoi se plaindre.

Doublage d’époque destiné aux enfants oblige, les noms ont été pratiquement tous changés, excepté Jodo et Cagliostro qui conservent leurs noms respectifs.

Casting Vidocq contre Cagliostro

Lupin (Vidocq IV) : Philippe Ogouz
Jigen (Laficelle): Gérard Hernandez
Fujiko (Barbara): Béatrice Delfe
Zenigata (Inspecteur Lapoulaille): Jacques Ferrière
Cagliostro : Roger Carel
Delphina (Clarisse) : Céline Montsarrat
Jodo: Philippe Dumat
Le faussaire: Claude Dasset
Le capitaine : Pierre Garin
Le jardinier : George Aubert
L’archevêque : Louis Arbessier


Casting Die Jäger des Cagliostro

Lupin (Hardyman) : Tommy Piper
Jigen (Dan Dee, uniquement signalé dans le générique) : Horst Sachtleben
Fujiko (Cathrin) : Inge Solbrig
Zenigata (Inspektor Ed Scott) : Donald Arthur
Cagliostro : Eckehart Kronberg
Jasmin (Clarisse) : Madeleine Stolze
Jodo : Paul Bürks
Gustav (Hauptmann) : Michael Gahr
Polizist : Günter Geiermann



3. Les Américains, éventuels vendeurs mais pas censeurs

Vous avez certainement entendu ou lu de temps à autre sur Internet que Vidocq contre Cagliostro est une création – à l’instar de Nausicaa de la vallée du vent – made in US. C'est notamment l'hypothèse de René-Gilles Deberdt sur son site Web.Cyna qui à la page où il présente ''Le Château de Cagliostro'' parle d'une ''adaptation anglophone'' sans préciser ce qu'il en est exactement. Il est vrai qu’au premier abord, la façon dont le film fut traité rappelle fortement ce qui arrivera à la pauvre Nausicaa une année à peine après les éditions tronquées du Château de Cagliostro. Rappelons que les principales raisons de censure touchent toute allusion à la culture orientale afin de ne pas – apparemment – dévoiler les origines nippones du film. Pour preuve, le staff japonais est à peine dévoilé sur les éditions parisiennes et munichoises, les noms orientaux sont tous modifiés bien que fort simples à retenir, les écriteaux en langue japonaise disparaissent et Goemon est expurgé car trop japonais d’apparence.

Mais se baser uniquement sur ces indices ne permet pas de prouver que les Américains aient réalisé à l’époque un précurseur de Warriors of the Wind. En effet, il faut bien se mettre en tête que The Castle of Cagliostro était certes disponible aux Etats-Unis dès 1980 et diffusé dans certaines conventions ou théâtres – de même certaines copies VHS échangées sous le manteau circulèrent dans le pays durant plus de dix ans – et ce dans une édition entièrement intégrale. Goemon était présent et avait même un nom, Samurai. De plus, il ne faut pas non plus oublier que dès les débuts de l’arrivée de The Castle of Cagliostro aux USA, le film connut quelques articles dans de grands journaux comme The Los Angeles Times et tout anime fan s’intéressant à Miyazaki se devait d’au moins connaître son premier film. Sortir une version tronquée à une époque où ce film bénéficiait déjà d’une certaine réputation aux Etats-Unis aurait été un suicide commercial qu’aucun éditeur ne se serait permis à moins d’avoir voulu sortir ce film uniquement pour le massacrer (ce qui semble-t-il n’était pas le cas pour Nausicäa à peine sortie au Japon).

Précisons donc clairement que :
1. Il n’y a jamais officiellement eu de version tronquée du film sortie ou diffusée aux Etats-Unis entre 1980 et 1992.
2. La première édition en cassette vidéo date de 1992 et est intégrale. Cette édition – appelée Streamline dub – sera à la base du second doublage français.
3. Le film était déjà trop bien connu pour sortir dans une édition censurée où le nom de Miyazaki était aussi peu respecté.
4. Lupin n’était pas un personnage inconnu aux States et son équipe l’était donc également.
5. Même si le film aurait pu être censuré par un distributeur américain pour le diffuser ensuite uniquement en France et en Allemagne, pourquoi cette version n’aurait-elle pas également été proposée ou vendue aux Etats-Unis ?

Bref, vous voyez donc qu’avec de tels arguments, il est impossible d’accuser aussi directement un quelconque distributeur américain d’avoir tronqué le film et de l’avoir proposé aux éditeurs français et allemands sans réelles preuves. Il semble que cette rumeur typiquement française (les Allemands accusent plutôt les Français…) ait vu le jour à cause du second doublage du film, effectivement basé sur la version Streamline dub avec traduction controversée (Lupin, appelé Wolf, devient le patron de Jigen) et les génériques massacrés. En revanche la jaquette vidéo est très belle et Goemon est présent…

Si ce ne sont pas les Américains qui ont massacré le film, qui donc est responsable votre Honneur ? Il n’y a pas beaucoup de suspects dans cette affaire, bien qu’aucun ne peut réellement plaider coupable, car les boîtes ayant édité ces cassettes ont toutes disparu à la fin des années 80. Adès Vidéo a cessé ses activités après 1989, soit cinq ou six ans après la sortie de Vidocq, et VCL Communication en Allemagne a aussi fait faillite depuis des années.

Observons donc plus précisément les quelques maigres indications que nous avons sur nos cassettes vidéos. Vidocq est édité par Adès Vidéo dans la collection pour enfants La Lanterne Magique qui fut la collection phare de l’éditeur dans les années 80. Il n’y a pas énormément d’informations sur le staff japonais mais le studio Tokyo Movie Shinsha (TMS) est mentionné et quelques noms de l’époque de réalisation également, même si Miyazaki est appelé Shun et non Hayao. L’origine japonaise du film n’est donc pas cachée sur la jaquette, bien qu’aucun crédit n’apparaisse dans le générique.
Hardyman est édité par VLC Communication, un important distributeur allemand de cassettes vidéo dans les années 80. Les informations de la vidéo concernant le staff sont plus rares. Sur la jaquette, Miyazaki est simplement nommé Mia Zaki, mais son nom est correctement orthographié en H. Miyazaki au générique de début et de fin. TMC est mentionné, mais l’adresse est étrange, comme si l’éditeur voulait faire croire que TMC était un studio de dessins-animés européens et non japonais. Voici ce qui est indiqué comme crédits :



Parle-t-on ici d’une filiale de distribution du studio TMC ou une malhabile et irrespectueuse façon de dissimuler l’origine du film malgré la présence de noms japonais aux crédits ?



Distribution : Stockman Filmverlag Munich/Paris… Les éditions Stockmann auraient-ils eu une filiale à Paris en plus de Munich ? Qui a censuré le film ? Stockmann Filmverlag ? Un autre mystérieux éditeur ? Les adaptateurs français ? Aucune information ne permet d’y répondre directement, même si plusieurs pistes s’ouvrent. Il est très envisageable qu’il existe une coopération entre Stockmann Filmverlag et Adès Vidéo à l’époque où Hardyman sortait au cinéma pendant que Vidocq sortait lui directement en cassette vidéo. Si l’on part bien entendu du principe que Vidocq est bien sorti en 1984, car sur la jaquette la date 1983 est mentionnée en chiffres romains. En revanche, Hardyman est bel et bien sorti en 1987 en cassette vidéo, soit trois ans après sa sortie au cinéma où il ne connut pas vraiment de succès avant que les ventes n’explosent par l’intermédiaire de la vidéo. Le titre a d’ailleurs tant marqué les générations – les deux diffusions tardives (la dernière date de 1997) à la télévision de ce doublage ayant probablement beaucoup jouées dans la renommée de ce dernier – qu’actuellement sur les sites de vente en ligne vous pouvez fréquemment voir le DVD du film – bénéficiant pourtant d’un autre doublage plus récent – sous-titré comme "Die Jäger des Cagliostro" ou parfois "Hardyman räumt auf" et nombreux sites évoquent cet ancien doublage.


Mon enquête s'arrête là. Il aurait été intéressant d'en savoir davantage sur la provenance de cette version, mais malheureusement si j'ai pu écouter en intégralité les doublages italiens (1984) et latino (1984 environ), aucun des deux ne permet un quelconque lien avec les éditions tronquées, si ce n'est la mention des billets ''Gotho'' (et non Goat). Le reste du doublage est strictement similaire à la version originale. Nous ne saurons probablement jamais ce qu'il en est réellement, néanmoins consolons-nous d'avoir au moins pu découvrir ce premier film de Miyazaki dès 1983 en France. La version intégrale ne sortira que treize ans plus tard dans un doublage moyen (mais pas désagréable) dont la traduction laisse franchement à désirer sur certains points. J'en parlerai peut-être un jour...


Remerciements

Je tiens à remercier :

- Don Don (alias Hectopussy) pour m'avoir permis de découvrir enfin le doublage Vidocq contre Cagliostro

- Indianagilles pour m'avoir envoyé un scan intégral de la cassette vidéo française

- Mauser91 pour m'avoir confirmé la date de 1982 pour le doublage de la version française

- L'ancien propriétaire de la cassette Hardyman pour avoir accepté de me la vendre fin avril 2011

- Feu le magazine Yoko pour m'avoir donné un jour l'envie de regarder enfin ce formidable film et par là d'avoir permis la naissance de ma passion pour Lupin III

- Amadys/Jigen pour ses encouragements

- Et bien entendu tous les futurs lecteurs de cette analyse qui me prit du tems mais aussi énormément de plaisir.
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  mauser91 le Dim 11 Mar - 20:29

Dans les doublages français et allemands de cette version, les dialogues sont-ils similaires ?
avatar
mauser91
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 317
Age : 26
Localisation : Là ou aucun homme n'est jamais allé
Date d'inscription : 23/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vidocq...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum