1993: DESTINATION DANGER

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1993: DESTINATION DANGER

Message  LUPIN le Mer 8 Nov - 23:02

Postez ici tous vos commentaires sur ce titre!

_________________
Visitez le site et le forum d'EDGAR DE LA CAMBRIOLE
avatar
LUPIN
WEBMASTER
WEBMASTER

Nombre de messages : 1556
Age : 39
Localisation : L'Aiguille Creuse
Date d'inscription : 08/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://http://edgardelacambriole.forumculture.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Gail le Jeu 23 Nov - 13:43

ça y est. Vu hier soir.
L'animation est très bonne,le scénar bien déjanté,et Magalie dessinée comme Remington aime.
Pour les noms se sont tous les noms japonais,Zenigata surnommé zaza!
Le flic qui remplace Zenigata ressemble à un méchant dans Rocky(me rappelle plus lequel).
Les voix sont plutot bien faites,Edgar a des expresssions moins exagérées,celles de Jigen et Goemon sont bonnes celle de Magalie un peu énervante (enfin c'est juste mon avis).
avatar
Gail
REDACTRICE
REDACTRICE

Nombre de messages : 289
Localisation : chez moi!
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  remington le Jeu 23 Nov - 13:48

Tu pourrais poster l'image de magali stp ? cherry

_________________
http://elvira.forumculture.net/index.forum

http://img47.imageshack.us/img47/7726/lupin44oa6.jpg

avatar
remington
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 1208
Date d'inscription : 24/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Gail le Jeu 23 Nov - 15:57

Edgar et Magalie qui bronzent

http://img133.imageshack.us/my.php?image=fujikour6.jpg

arrive pas à mettre l'image alors je post le lien


Dernière édition par le Jeu 23 Nov - 23:03, édité 1 fois
avatar
Gail
REDACTRICE
REDACTRICE

Nombre de messages : 289
Localisation : chez moi!
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Magali le Jeu 23 Nov - 22:49

Je l'ai vu aussi mais je n'aime pas la voix de Lacogne. Elle ne colle pas du tout.
avatar
Magali
Grand Maître de la Cambriole
Grand Maître de la Cambriole

Nombre de messages : 223
Date d'inscription : 19/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Gail le Jeu 23 Nov - 23:05

les voix sont moins bonnes que chez idp mais je m'attendais à quelque chose d'horrible (genre Lady Liberty),finalement je m'y suis faite.
avatar
Gail
REDACTRICE
REDACTRICE

Nombre de messages : 289
Localisation : chez moi!
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  remington le Jeu 23 Nov - 23:15

au vu des critiques sur le doublage vous me rassurez .

_________________
http://elvira.forumculture.net/index.forum

http://img47.imageshack.us/img47/7726/lupin44oa6.jpg

avatar
remington
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 1208
Date d'inscription : 24/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  actarus999 le Lun 27 Nov - 2:21

ca y est j'ai pu le visioner ( en partie je me susi endormi pdt 20 mins)
perso j'aime moyen j'ai prefere dragon maudit avec les meme doubleurs.
le mediabook est pas mal, dommage que lupan, lupin ou edgar ne soit pas noté en titre , il y a juste le nom des films.
avatar
actarus999
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 167
Age : 40
Localisation : Euphor
Date d'inscription : 13/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  remington le Dim 17 Déc - 1:15

Je viens de le regarder ce soir et j'ai trouver cet opus intéréssant .

Le doublage est particulier (constantin pappas qui fait les voix de Zenigata et Goemon)mais on s'y fait ,mention spéciale à Bruno Magne pour le role de Lupan.

L'animation est de bonne qualité surtout pour Fujiko (c'est la première fois que je la vois arborer un maillot de bain aussi fin ),quant à l'histoire je la trouve captivante dommage cependant que l'humour ne soit pas aussi présent que dans les autres aventures .

_________________
http://elvira.forumculture.net/index.forum

http://img47.imageshack.us/img47/7726/lupin44oa6.jpg

avatar
remington
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 1208
Date d'inscription : 24/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Gail le Dim 17 Déc - 19:28

c'est marrant j'étais sure que la scène de bronzette plairait à remington!
avatar
Gail
REDACTRICE
REDACTRICE

Nombre de messages : 289
Localisation : chez moi!
Date d'inscription : 04/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  remington le Dim 17 Déc - 19:44

Je suis toujours autant fan de ce personnage . Laughing

_________________
http://elvira.forumculture.net/index.forum

http://img47.imageshack.us/img47/7726/lupin44oa6.jpg

avatar
remington
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 1208
Date d'inscription : 24/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Edgar le Jeu 15 Mar - 12:59

Ca voyage beaucoup dans ce film, et c'est très plaisant. Quand à Magali... Embarassed affraid

L'histoire est très traditionelle, mais elle est chouette, c'est du pure Edgar quoi. Quand à la scène de fin, elle tue!... enfin, elle est dramatique et réussie j'veux dire. C'est pas tout les jours qu'Edgar flingue quelqun comme ça de sang froid Shocked

Et c'est toujours cool d'en savoir un peu plus sur le passé de Jiggen.
avatar
Edgar
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 133
Date d'inscription : 15/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  remington le Jeu 15 Mar - 14:14

vivement un autre épisode sur le passé sombre de Jigen car ce personnage est insaisissable.

_________________
http://elvira.forumculture.net/index.forum

http://img47.imageshack.us/img47/7726/lupin44oa6.jpg

avatar
remington
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 1208
Date d'inscription : 24/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  hectopussy le Mar 27 Mar - 5:41

Zeu viens enfin de finir le mediabook 1 ^^!

Sans être negatif, "Destination Danger" m'a laissé l'impression... d'un City Hunter. Je veux dire une histoire plus orientée action-police qu'aventure rocambolesque, bien que tout ces éléments soient présents.
Un peu rond sans être miyazakien, le graphisme est original et convient très bien à cette ambiance. Et il est très bien animé dans l'ensemble.
En gros, la réalisation et l'histoire sont vraiment très agréable mais personnellement ils sont un peu éloigné des Lupin que j'attend ^___^

Ainsi pris sous cet angle, je confirme qu'il reste un téléfilm bien mené et plutôt captivant, avec une mention particulière pour la fin, pleine d'émotions (heureusement que le générique est là pour adoucir un peu cette absence de réel happy-end)

+1 avec Remington en ce qui concerne l'attention portée au passé de Jigen. Franchement, puisque l'Episode 0 n'y répond pas véritablement, je verrais bien un téléfilm (voire une mini-série de 6 OAV ^^!?!) narrant au moins une partie du passé des 5 personnages de Monkey Punch avant leur rencontre (dans le cas d'une mini-série, il faudra bien 2 épisodes pour Lupin )

Voilà pour le mode "full high dream"

avatar
hectopussy
Petit-fils de la Cambriole
Petit-fils de la Cambriole

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Meggascoobi le Ven 15 Juin - 9:28

Vu hier mais je comprend pas il est de 1995 et vous dites 1993 ????
Sinon l'histoire est vraiment bonne dans l'ensemble, malgré que le nom de Lupin passe a Lupan ???
avatar
Meggascoobi
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 361
Localisation : Pirate au sein de l'Arcadia
Date d'inscription : 28/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Xanathos le Mer 5 Sep - 10:07

Je l'ai vu la semaine dernière et je suis du même avis que Actarus, je n'ai pas trop accroché à ce téléfilm, j'irai même jusqu'à dire que c'est le TV Spécial que j'aime le moins.

Pourtant je lui reconnais pas mal de qualités: Il est très bien réalisé, le graphisme est soigné original et agréable, les musiques de Yuji Ohno sont toujours aussi chouettes...

En revanche le scénario est hyper tordu et assez lent à se développer et surtout je n'ai pas adhéré à l'atmosphère lourde et pesante qui se dégageait du récit, l'ambiance est beaucoup trop éloignée de celles de séries télévisées et l'humour excessivement en retrait...

Je me suis même un peu ennuyé sur certains passages.

En tout cas c'est un opus moyen qui ne m'a pas follement enthousiasmé.
Je dois reconnaître néanmoins que j'ai tout de même apprécié d'en savoir plus sur le passé de Jigen.

Et je te confirme Meggascoobi, "Destination Danger" a bien été produit en 1993 et non en 1995.
avatar
Xanathos
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 240
Age : 38
Localisation : Tahiti, Polynésie française
Date d'inscription : 19/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Meggascoobi le Jeu 6 Sep - 8:04

Ah bon ??? Shocked
Enfin j'aurais apprit quelque chôse aujourd'hui.
Merci Xanathos
avatar
Meggascoobi
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 361
Localisation : Pirate au sein de l'Arcadia
Date d'inscription : 28/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  LUPIN le Jeu 6 Sep - 21:16

c'est vrai qu'il n'est pas inoubliable ce téléfilm en raison d'un scénario qui présente des longueurs.

_________________
Visitez le site et le forum d'EDGAR DE LA CAMBRIOLE
avatar
LUPIN
WEBMASTER
WEBMASTER

Nombre de messages : 1556
Age : 39
Localisation : L'Aiguille Creuse
Date d'inscription : 08/12/2005

Voir le profil de l'utilisateur http://http://edgardelacambriole.forumculture.net/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  BanishedPrince le Dim 19 Oct - 0:48

Je viens de voir ce TV film et je l'ai beaucoup apprécié.
Il me manque effectivement un tout petit quelque chose pour le rendre exceptionnel et donner envie de le revoir pleins de fois, mais pas grand-chose. Un peu de longueurs, effectivement. Un certain manque d'humour, je suis d'accord.

Mais alors, le développement de Jigen est superbe! Enfin un film qui s'intéresses VRAIMENT à lui. Le scénario est bien ficelé, sombre dans l'ensemble et avec une fin dramatique, mais sans que cela me donne l'effet d'artificiel.
La jeune fille Russe a un design très éloigné des autres filles un peu naives que l'on voit souvent. Enfin un personnage féminin (autre que Fujiko) qui a un caractère fort et qui n'est ni bon ni mauvais.

J'adore le début. Ce Zenigata complètement désespéré qui debarque dans l'appartement avec toutes ses bouteilles, c'est une scène d'antologie pour moi!
La seule chose qui m'a choquée, c'est ce dernier plan dans l'espace... On bascule dans le surréaliste complet alors que le récit est plutôt réaliste. Un changement de style un peu bizarre...


EDIT: ah, et j'ai oublié de dire... ce film explique enfin comment le Lupin se procure tout ses gadgets! Le chewing gum explosif, par exemple, se trouvera ensuite jusque dans "opération diamant"!
avatar
BanishedPrince
Grand Maître de la Cambriole
Grand Maître de la Cambriole

Nombre de messages : 192
Date d'inscription : 08/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  veggie 11 le Dim 29 Mai - 23:42

''Destination Danger'' est LE téléfilm james bondien de Lupin III, ce qui n'est pas forcément une qualité. Et pourtant, il reste l'un de mes chouchous... Pourquoi ? Eh bien je vais tâcher de décortiquer les raisons, en analysant les qualités et les défauts de ce Tv spécial. Mais une chose est sûre : il est loin d'être un mauvais téléfilm pour moi. Il y a eu pire : ''Le dictionnaire de Napoléon''... ''The last job'' surtout... ''Angel Tactile''... ça c'est selon moi du mauvais Lupin.


[Attention ! Je préviens de suite que je vais me livrer à pas mal de spoils, donc ne lisez pas si vous n'avez pas encore vu le téléfilm en question !!!]


Le Château de Cagliostro pour les adultes

Destination danger fait partie des histoires les plus sombres de la saga Lupin et reste même fort éloigné du titre original, se rapprochant davantage du James Bond des années 90, notamment au travers de ses scènes d’action. Ici, pas de Lupin gouailleur, de jeux de masque ou encore de situations loufoques : l’ambiance est tendue et éprouvante, le danger et la mort rôdent à chaque instant et l’histoire finit même par prendre des allures de tragédie au travers de la relation ambiguë entre Jigen et la jeune fille russe.

J'ai pour ma part remarqué assez tôt une espèce de similitude entre ce téléfilm et un autre film du cambrioleur... A savoir que même si le scénario de ''Destination Danger'' n'a rien en commun avec le synopsis du second film, celui-ci rappelle par bien des aspects une sorte de version adulte du ''Château de Cagliostro''. «Mais il n’y a pas de château piégé ou de comte dans ce téléfilm !» me diront certain. «Peut-être à cause de la Fiat 500 ?» me signaleront d’autres. Eh oui, la mythique Fiat 500 fait son grand retour après son dernier passage en 1987 dans Le Complot du clan Fuma. Tout comme dans ''Le Château de Cagliostro'', nos héros mènent une vie très populaire, portent des tenues qui leur donnent l’apparence de mauvais garçons et logent dans un appartement tout droit sorti d’un film de gangster des années 30. Il y a quelques scènes qui rappelent ''Cagliostro'' comme Fujiko déguisée en journaliste Tv à un moment (voir plus bas) ou encore le saut de Lupin sur le camion tombant à l'eau rappelant celui qu'il pratique pour atteindre la tour où se trouve la jeune Clarisse dans le second film...

Ajoutons-y :

1. Un méchant qui n’a pour seuls centre d’intérêt que l’argent (Cagliostro/Jean-Claude),

2. Une jeune fille gardée en otage uniquement pour des questions de profit (Clarisse sert à trouver le trésor/Karen sert à ramener des sous à l’organisation),

3. Une histoire de trafic d’armes qui rappelle pas mal le trafic de fausse monnaie du comte de Cagliostro…

4. Pour en revenir à la fausse monnaie, rappelons que Jean-Claude dissimule sa fortune en utilisant de faux billets de banque et qu’Interpol n’est pas loin de perdre toute crédibilité en engageant un assassin pour arrêter de simples voleurs (Dans ''Cagliostro'', Interpol refusait d’intervenir par peur de perdre toutes bonnes relations avec le comte).

5. Pour finir sur ces similitudes, rajoutons à cela une jolie petite histoire d’amour entre deux membres de classes sociales différentes – Karen prenant ici le rôle de la jeune fille provenant d’une classe sociale aisée et Jigen celui du bandit au grand cœur – qui tarde à se dévoiler car aux prises avec des conventions sociales ou morales trop fortes (Clarisse de Cagliostro ne peut se permettre d’épouser un voleur/Karen aura besoin de beaucoup de temps pour pardonner à l’assassin de son père).


Ne sont-ils pas mignons, tous les deux ?


Une histoire d'amour pas banale qui reste ambigue jusqu'à la fin et même si rien ne nous est oralement dévoilé, difficile de ne pas imaginer quand on connaît bien le personnage de Jigen qu'il ressent de tendres sentiments pour cette fille, bien loin d'être indifférente au charme du vieux cow-boy. Une histoire complexe mais pleine d'émotions qui n'est pas sans rappeler celle que connut Kenshin avec Tomoe dans ''Kenshin le vagabond''. Jigen y est superbement décrit psychologiquement parlant et jamais un téléfilm ou un film ne s'était autant intéressé à son attitude vis à vis d'une femme dont il tombe amoureux. Jigen paraît soudainement touché, anéanti, secoué par ces retrouvailles. Il laisse Karen entièrement décider de son sort et va même jusqu'à lui proposer d'obtenir vengeance, même s'il doit en mourir. Alors ? Notre bon vieux cow-boy serait-il fataliste ou tout simplement impuissant (sans mauvais jeu de mots) face à la haine que lui voue cette jeune fille dont l'âge ne doit pas être plus élevé que 22 ans (si on se base sur son aspect physique d'enfant dans le flash-back).

Jigen doute... Il n'ose plus faire face à Karen et reste durant tout le téléfilm un homme brisé, plongé dans des pensées obscures qui semblent bien se transformer peu à peu en intérêt pour la jeune physicienne. Alors amour ? Ou simplement un fort sentiment de culpabilité ?

Jigen arrête brusquement son geste... pour se tourner en direction de Karen. Tiens tiens...



Il y a des longueurs dans le scénar : normal, on passe des vacances tranquilles en Micronésie

Malgré un postulat de base plutôt excitant, le scénario souffre de longueurs et met beaucoup de temps à se mettre en place. Plusieurs scènes du début ressemblent à du remplissage et n’amènent pratiquement rien au développement de l’histoire ; on aurait facilement pu virer ces passages et en profiter pour développer davantage certaines idées quelque peu sous-exploitées. L’histoire, si on excepte le début où Zaza est viré du dossier Lupin et les retrouvailles tendues entre Jigen et la jeune Russe, ne démarre qu’à partir de la 50e minute et il faut attendre encore un bon quart d’heures pour que le titre du téléfilm prenne tout son sens.

Le scénario est assez mal découpé pour un synopsis qui exploite quatre idées à la fois : le licenciement de Zenigata et sa collaboration avec Lupin, le vol du sous-marin pour appâter Shot-Shell, la menace d’assassinat de Keith et les retrouvailles Karen/Jigen. Si l’ensemble s’avère cohérent dans les liens qui relient chacune de ces différentes situations, certaines idées sont délaissées au profit des autres. Par exemple, la collaboration de Zenigata avec Lupin, malgré l’incroyable potentiel de cet évènement, est beaucoup trop sous-estimée et le pauvre inspecteur est tout juste bon à jouer le rôle du comique de service.

On y rencontre également pas mal d’incohérences comme les protagonistes qui sont censés avoir 45-50 ans dans l’histoire (souvenez-vous : Zenigata dit au début du téléfilm qu’il poursuit Lupin depuis vingt ans) alors qu’ils en paraissent vingt-cinq ou encore le flashback de Jigen qui est très ambigu niveau chronologie et dont les révélations ou même certaines pistes négligées auraient demandé plus d’approfondissement pour connaître davantage la situation de Jigen à l’époque ainsi que sa future rencontre avec Lupin.

L'humour - caractéristique typique de Lupin III dès le début du manga - est... quasi inexistant. Il y a quelques scènes drôles grâce à Lupin (moins grâce à Zenigata), mais dans l'ensemble les autres personnages restent ultra-sérieux. Pas de jeu de masque, pas de scènes parodiques, de gros éclats de rire, de jeux de mots... On se croirait dans un mauvais rêve des personnages lupinesques...

Néanmoins, et malgré tous ses défauts, Destination Danger n’est pas un si mauvais téléfilm et finit par plaire du moment qu’on accroche à l’ambiance tragique du téléfilm. Le côté James Bond est plutôt bien exploité, l’action ne manque pas, le rythme est assez soutenu dès que l’histoire se met en route et Lupin amène une ambiance sympathique.

Si certains n’accrocheront pas au postulat de base de la romance entre Jigen et Karen (la jeune fille qui retrouve son pire ennemi mais qui finit par l’aimer), il faut néanmoins reconnaître que l’idée reste bien exploitée et nous gratifie d’une fin particulièrement émouvante bien qu’assez frustrante. Pour ma part, c'est bel et bien cette relation ambigue qui me fait tant apprécier ce téléfilm malgré ses nombreux défauts, sans compter que les scènes Jigen/Karen sont très rares et surtout extrêmement bien construites et remplies de détails suggestifs. L'aime-t-il dès leur séparation au moment de rencontrer Jean-Claude et sa clique ? Finit-elle par lui pardonner ? La fin - bien que laissant un arrière-goût de frustration (Les scénaristes sont cruels avec Jigen dans ce Tv spécial... Il ne fait que subir tragédie sur tragédie) - est suffisamment clair pour laisser sous-entendre qu'un début d'amour se met en place. Dommage que la fin empêche une conclusion heureuse de ce rapprochement plus qu'émouvant.

Jigen est anéanti par cette perte. Et ce n'est pas tous les jours qu'il pleure face à la mort de quelqu'un. Ressentirait-il vraiment quelque chose pour elle ?



Les personnages principaux

Les personnages de Lupin sont en règle générale assez bien retranscrits ou alors davantage développés.

Goemon garde ainsi son sang-froid légendaire et dévoile de temps à autre une certaine timidité (il rougit devant le petit bisou que lui donne Fujiko Very Happy).

Jigen en revanche n’est pas le nonchalant tel qu’on le connaît : les souvenirs du passé et les tensions avec Karen le rendent beaucoup plus fragile et très sensible, ce qui permet un développement intéressant du personnage.

Fujiko est la meneuse du groupe dès qu’il s’agit d’argent bien qu’ici elle se montre également moins égoïste et plus humaine, plus proche de la bande à Lupin

Et Zenigata est toujours aussi comique et pleurnichard. Dommage pour sa sous-exploitation...

Quant à Lupin, il a davantage le caractère d’un adolescent qui va acheter des jouets en guise d’armes au marché noir du coin pour frimer devant ses potes que celui du cambrioleur sarcastique. Il reste assez jovial dans l’ensemble, mais maladroit et gaffeur, se retrouvant plongé dans des situations dangereuses sans le vouloir ou presque. Néanmoins, les dernières scènes de fin risquent de choquer plus d’un : Lupin devient alors très sérieux et radical, n’hésitant pas à tirer sur Jean-Claude ou Keith. De plus, alors que les téléfilms précédents rendaient nos amis cambrioleurs très distants l’un de l’autre, chacun ayant un but unique et agissant seul, ici ils sont tous très unis (y compris Fujiko), très proches l’un de l’autre et n’hésitant pas à compatir ensemble face à la douleur de l’un d’entre eux (cf. la fin).

C’est probablement voulu et cette idée d’une Lupin Family passe plutôt bien. Après tout, Monkey Punch lui-même reconnaissait que cette amitié renforcée donnait un nouveau souffle à son œuvre.


Les personnages secondaires

Les méchants de service sont assez prévisibles, que ce soit Jean-Claude, le patron de la Shot Shell, ou encore Rambo II alias Keith Hayden. Ils se contentent en général de remplir leur rôle, mais ne resteront assurément pas dans les mémoires. Seule Karen, la Jigen’s girl du téléfilm, se démarque du lot. N’étant ni une alliée ni une adversaire de la bande à Lupin, elle demeure l’un des personnages féminins les plus intéressants de la saga Lupin. Les sentiments qu’elle finit par développer pour Jigen, bien qu’assez bien retranscrits, auraient néanmoins demandé un suivi plus lent et moins elliptique. Durant tout le téléfilm, on ressent néanmoins le côté très jeune du personnage. Elle manque de confiance en elle face à Jean-Claude, manque de tact, n'hésite pas à agir brutalement alors que Fujiko se montre plus rusée, tente maladroitement de séduire Zenigata pour lui échapper... Malgré son aspect plus âgé et surtout son caractère froid, Karen semble une jeune femme à la fois forte et fragile. Le genre de personnage féminin que j'apprécie beaucoup. Normal donc qu'elle soit devenu l'une de mes guest féminines préférées.


La réalisation technique

Niveau réalisation, l’animation est un peu meilleure que dans les précédents, mais elle n’est pas non plus exceptionnelle. Les décors restent simplistes et les scènes «violentes», comme Goemon qui tombe du haut de la falaise un couteau dans la poitrine ou la mort de Keith, sont atténuées par une certaine forme d’autocensure à la Ken le Survivant (le sang ressemble à de la sauce tomate ou à des jets de lumière roses), ce qui est assez en contradiction avec le ton obscure du téléfilm. Les couleurs pour les personnages sont aussi un peu fades ou trop sombres, probablement pour coller au ton du téléfilm, mais une touche plus vive aurait été préférable.

En revanche, les couleurs des décors sont très jolies, rien à redire, principalement durant les couchers de soleil.

Quant à la musique, si elle n’est en soit pas mauvaise, les morceaux ont tendance à se ressembler un peu trop et se contentent de remplir leur rôle. Mention spéciale en revanche au très joli ending durant le voyage dans l’espace. Un ending qu'on croirait adressé à Jigen tant les paroles semblent être un message d'adieu de la jeune Russe...


Le chara-design

Le design des personnages risque de choquer plus d’une fois le néophyte ou l’habitué aux graphismes des films ou des téléfilms les plus récents. Le trait n’est pas déplaisant en soi, mais reste particulièrement bizarre même pour l’habitué à certains chara-design particuliers comme ceux de Lupin contre le clone ou encore Walther P38.

Lupin a un visage tellement rond et jeune qu’il ressemble davantage à un lycéen en Terminale plutôt qu’à un voleur recherché depuis plus de vingt ans par la police (le syndrome de Cagliostro aurait-il une nouvelle fois frappé ?).


Shot Shell qui abuse de son pouvoir sur un mineur... Un vrai scandale.


Jigen, en plus de retrouver sa fameuse frange cagliostrienne (vous savez, celle qui est tellement longue qu’elle suffit à cacher ses yeux), hérite des célèbres cicatrices qu’il avait déjà dans les films 2 et 4 et de joues creuses (il aurait besoin d’engraisser un peu) qui le rendent soit trop âgé soit trop jeune en fonction des plans.

Jigen a quelque chose de sauvage, de très ''bad boy'' dans ce Tv spécial... Comme pour faire contraste avec Karen, la physicienne aisée...



Le Jigen tout sage de ''Cagliostro''... dont le seul côté ''rebelle'' se retrouve dans la frange...


Fujiko est ni moche ni particulièrement jolie.

Oh ? Fujiko à nouveau déguisée en journaliste Tv ?




Goemon semble souffrir de paralysie des muscles faciaux tellement son visage n’exprime rien et Zenigata donne l’impression d’avoir un visage en pâte à modeler qui aurait été trituré d’un peu tous les côtés avec une pince (je n’arrive pas à expliquer autrement son design).

L'un des rares plans où Goemon ne souffre pas de paralysie faciale...


Pauvre Zaza... A force de se casser la gueule en essayant d'attraper Lupin, son visage se déforme...



D’une certaine manière, on serait tenté de croire que le designer a voulu reprendre le chara-design du Château de Cagliostro en le modernisant et surtout en le rendant plus mature (moins enfantin en quelque sorte, tout en conservant les rondeurs miyazakiennes).



Conclusion

S'il n'était pas aussi brouillon dans son synopsis et surtout un peu mieux rythmé et moins lourd au niveau de l'ambiance, ce Tv spécial aurait certainement fait partie des meilleures de la génération des années 90. Malgré un rythme qui se traîne, les scènes cultes entre Jigen et Karen suffisent amplement - quand on est fan du personnage tourmenté de Jigen - à apprécier cette superbe histoire d'amour, de loin ma préférée avec celle de l'épisode 76 dans la série Tv 2.

Dommage que le dernier passage dans l'espace était inutile et surtout que la tristesse de Jigen soit oubliée dès leur retour sur le continent. Voir Zenigata débarquer pour le fun lors de la scène d'enterrement est complètement stupide. Cette ambiance triste n'avait pas besoin d'un élément boulet supplémentaire apte à réduire à néant le tragisme de cette scène...

La scène qui sert à rien... Merci les scénaristes.


Dernière édition par veggie 11 le Ven 12 Aoû - 22:24, édité 5 fois
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  feanor curufinwe le Lun 30 Mai - 1:03

Wow! Tu te surpasses, Veggie!
J'aurais jamais cru que ce fût possible!
Tu déchires! pirat queen
Faut que j'me remette à mes téléfilms lupin III restants... study


Dernière édition par feanor curufinwe le Lun 30 Mai - 22:16, édité 1 fois
avatar
feanor curufinwe
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 146
Age : 37
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Jigen Daisuke le Lun 30 Mai - 20:47

J'ai juste envie de plussoyer... Pourquoi, pourquoi n'ont-ils pas repris la fin de l'épisode 76 ? C'est de cette manière-là que le film aurait dû se terminer...

Et la scène d'émotion... C'est con à dire, mais j'adore voir Jigen pleurer tellement c'est... waw !

* sale fan de Jigen inside Very Happy *
avatar
Jigen Daisuke
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 169
Age : 27
Localisation : Le cul dans un bon fauteuil, un Walther P38 à portée de main...
Date d'inscription : 04/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  don-don le Lun 30 Mai - 23:58

Critique on-ne-peut-plus complète, bravo et merci veggie

Ma première déception sur ce téléfilm est lié à l'illustration "poster" qui circulait généralement sur lui dans les années 90. Elle présentait justement un graphisme propre, légèrement innovant sans chercher l'excès, bref un truc accrocheur qui m'incitait à vouloir ce téléfilm au plus vite... pour une déception à la hauteur de mes attentes U_U°°°

J'avais quand même bien apprécié l'ensemble, mais avec le sentiment au final d'un épisode allongé et qui tourne vite en rond au profit d'une action brouillonne "qui comble"...
Comme les autres, faudrait que je le revois pour une meilleure description ^^!

En revanche, moi j'ai beaucoup aimé le "Dico de Napo", bien qu'il accuse son âge

_________________

Yakku !! Dekaaltchar ...
avatar
don-don
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  veggie 11 le Mar 31 Mai - 0:27

Je vous remercie tous pour vos critiques !


Il est vrai que cette analyse m'a pris beaucoup de temps, mais c'est toujours un réel plaisir de les faire ! Very Happy


Je me plie à ton avis, Don Don J'adore ce téléfilm et pourtant, il me déçoit terriblement de par son rythme, son côté brouillon, ses incohérences, sa sous-expoitation de Zaza, sa fin, sa... ARGGGGGGGH ! Bref, je n'en viens qu'à visionner les scènes qui m'intéressent, à savoir celles du tout début et celles mettant en scène Jigen et Karen car j'adore leur histoire.


J'ai aussi été terriblement déçue de la fin, ce qui m'a conduit à inventer une suite plus heureuse en les remettant ensemble. Je l'ai d'ailleurs mise par écrit et en suis particulièrement fière. Si intéressés...

Donc y a pas à dire, malgré tous ses défauts j'adore ce téléfilm grâce à Jigen/Karen. J'ai d'ailleurs vu le Tv spécial dans tous les doublages qui existent et j'en ferai une rétrospective dans la section ''Lupin around the world''.


En revanche pour Le dictionnaire de Napoléon, j'ai été surtout déçue par le côté technique et l'absence du style Dezaki (à part dans le flashback, certes...). Le scénario m'a paru un peu farfelu et brouillon, mais l'humour rattrapait le tout. Donc techniquement, Le Dico de N. est pour moi très mauvais mais reste fort sympa côté scénario


PS : le poster que tu cites serait celui avec Lupin, Fujiko et Goemon au premier plan et Karen vs Keith en second plan sur la falaise ?
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  feanor curufinwe le Mar 31 Mai - 1:06

veggie 11 a écrit:J'ai aussi été terriblement déçue de la fin, ce qui m'a conduit à inventer une suite plus heureuse en les remettant ensemble. Je l'ai d'ailleurs mise par écrit et en suis particulièrement fière. Si intéressés...
Oui, bah j'attends toujours! Evil or Very Mad pirat
avatar
feanor curufinwe
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 146
Age : 37
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1993: DESTINATION DANGER

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum