Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  feanor curufinwe le Dim 9 Déc - 14:41

Veggie, je te hais! Razz Laughing
J'ai beaucoup d'anime en retard à voir, et tes commentaires me donnent terriblement envie de revoir la deuxième série en VF! Vile tentatrice!
Donc, je vais fatalement me remettre à cette deuxième série, alors que je n'ai toujours pas vu les derniers épisodes de Fujiko to iu Onna, t'es contente de toi? Evil or Very Mad tongue

Excellentes remarques, comme à ton habitude! Continue, c'est un plaisir! Smile

avatar
feanor curufinwe
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 146
Age : 36
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Dim 16 Déc - 14:40

Bonjour à tous ! Je m'excuse par avance d'avoir involontairement donné l'envie à certains de revoir ces 52 premiers épisodes ! Embarassed Laughing Pour ma part, voilà plusieurs semaines qu'il me tâte de revoir la 3e série mais je n'arrive pas à trouver le temps... Crying or Very sad Et je vous remercie également pour tous vos commentaires !

Passons à la volée 31-35 de cette semaine !



Episode 31 (Suède/Stockholm)

Scène intéressante en VF (si si !) : Jigen et Goemon sont peu satisfaits de voler le trésor aux jumelles, estimant qu’ils déshériteraient ainsi deux jeunes filles de leur héritage paternel. Deux raisons de trouver cette séquence (qui est très différente en VO) intéressante : tout d’abord le caractère empathique des deux compères contrairement à Lupin ne jurant que par l’argent (du moins est-ce ainsi qu’il est présenté dans l’épisode) mais également les divergences d’opinion, assez rares dans ces 52 premiers épisodes, entre les trois hommes. Certes, Jigen et Goemon finissent par arrêter de creuser au bout d’un moment mais plus par lassitude que par empathie pour les jumelles ! On regretterait presque que les scénaristes japonais n’aient pas pensé à cette idée...

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz (peut-être aussi Mirage ?), Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Monique Thierry (Anita), Amélie Morin (Lucia), Marcel Jemma (Georg, le complice de Magali).

- Les noms des deux jumelles ne sont pas les mêmes entre la VF et la VO : Anita et Lucia en VF, Anita et Lacika en VO. Le nom de Lacika (traduit en Rachika dans l’édition américaine) sera utilisé à deux reprises par Monkey Punch dans Lupin III (série de 1967).

- Changement de nom pour le chef viking (Brenmatt en VO, Tortik en VF) au début. Pour que les jeunes téléspectateurs retiennent plus facilement son nom ? Sauf que... son nom change une nouvelle fois durant le flashback sur l’histoire du trésor que recherche Lupin ! À cet instant, son nom n’est plus Tortik mais quelque chose comme Blamann (ou Blama).

- On a droit à Yukitori à la place de Yokitori (ça devient franchement lourd, même si cette erreur s’est raréfiée avec le temps).

- Autre changement de nom : le nom de code de l’adversaire de Lupin se nomme «Grisonnant» en VO, mais il a été rebaptisé «Mirage» en VF. Parce que ce nom de code sonnerait mieux en VF ? Ou une mauvaise traduction ? Voire... une manière d’éviter de dire du mal des personnes ayant les cheveux grisonnants ? Laughing

- Cinq épisodes pour réentendre le nom français de Jigen ? Apparemment, les adaptateurs ne sont pas si pressés de lui attribuer un nom définitif ! Préfèrent-ils maintenir le mystère planant sur les origines du gunman ?

Faux raccord : une séquence qui doit durer 2 secondes, donc pas facile à remarquer pour nos yeux humains ! Mais après de nombreux visionnages, j’ai fini par constater la chose suivante : souvenez-vous, le couteau de Lucia est brisé dans la bagarre, mais lorsque Goemon s’interpose pour la désarmer, le couteau est intact ! Observation confirmée lors du flashback où on voit Goemon les désarmer puis fixer des émetteurs sur les vêtements des deux sœurs : le couteau est une nouvelle fois intact !

Intérêt de l’épisode : ***
Globalement, c’est un épisode plaisant à regarder malgré un schéma classique (Lupin, à la recherche d’un trésor, rencontre de jolies filles). J’aime beaucoup le combat entre les deux sœurs, ainsi que le tour de passe-passe imaginé par Lupin (brillant au passage). La suite me passionne un peu moins, probablement parce que dans le manga, l’histoire se clôt à cet instant et que toute la suite a été imaginée pour l’anime. Jolie atmosphère nordique en revanche qui rappelle l’ambiance de Noël vu par nos yeux d’enfant (cf. le parc d’attraction). Ça tombe bien, on est justement en période de Noël ! santa



Episode 32 (Miami Beach)

Scène culte : Séquence émotion avec Jigen et Goemon qui éclatent en sanglots en apercevant le cercueil qui va emporter le corps de Lupin. Zenigata se montre également bouleversé lorsqu’il comprend que la mort de Lupin n’est pas du bluff.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Pierre Fromont (Le Puma)

- Légère censure audio pour la blague ironique de Lupin en apercevant une voiture de police les pourchassant : Jigen ne s’est plus soulagé dans une fontaine, il s’y est carrément baigné (comprenez : il s’est exposé nu en public). Je ne sais franchement pas lequel de ces deux actes est le plus condamnable !

- La réplique osée du jour : "Magali ! Cet uniforme te va à ravir, mais je te préfère en maillot de bain !" Ça veut tout dire, non ? Twisted Evil

- La première fois que j’ai vu la séquence émotion, c’était en VF. C’était également la première fois après 31 épisodes sans problème particulier que le doublage a commencé à moins me convaincre. En cause : l’interprétation des comédiens de Jigen et de Goemon qui sonne fausse durant cette séquence quand on compare avec la VO. Il y a un léger mieux vers la fin, mais ça ne vaut guère l’interprétation de Jacques Ferrière sur Zenigata qui est bien plus réussie. Conclusion pour ma part : VO durant la séquence «larmes» de Jigen et Goemon, VF pour celle avec Zenigata (ou VO si vous voulez, ça revient ici au même).

Chronologie : c’est à partir de cet épisode que la mythique couleur jaune de la Mercedes Benz que conduit Lupin se généralisera. Rappelons qu’auparavant, elle était à dominance rose.

Intérêt de l’épisode : ****
Focalisation sur l’amitié entre Lupin et ses acolytes ainsi que la relation Lupin/Zenigata et l’amour entre Lupin/Fujiko. De l’action, de l’émotion et surtout une certaine angoisse pour Lupin =un excellent épisode.



Episode 33 (?)

Scène culte : Zenigata se lance à la poursuite de Fujiko au lieu de partir à la recherche de Lupin.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Claude Dasset (Tatsumi), Marcel Jemma (Jaguar)

- Les noms japonais sont conservés, mais légèrement simplifiés pour qu’ils soient retenus par les enfants. Une décision à saluer ! Par contre, je ne comprends pas pourquoi Black Cat, le sbire de Jaguar, voit son nom changé en Snack (ou Snake ?).

- Phrase illogique : Lupin prétend que les 200'000 dollars volés à Tatsumaki ne valaient vraiment pas la peine (en VF). Pourtant, c’est justement ces fameux billets qui lui ont sauvé la vie (ce qu’il dit d’ailleurs en VO) !

Musique : nouvelle composition très agréable à entendre lors de la vengeance de Lupin sur Goemon.

Réflexion : Bien qu’il ne s’agisse pas ici d’une adaptation d’un chapitre du manga, plusieurs éléments s’en rapprochent néanmoins. Les gangsters cupides prêts à récupérer un trésor en même temps que Lupin, le rôle (très) ambigu de Fujiko, un Zenigata pas du tout empoté ainsi que l’indépendance de Jigen et de Goemon vis-à-vis de leur comparse font partie intégrante de l’œuvre de Monkey Punch. La mort des deux sbires des chefs gangsters est d’ailleurs particulièrement violente (pour l’époque)...

Intérêt de l’épisode : ***
Un épisode très intéressant et plutôt original dans son traitement.



Episode 34 (Japon)

Censure audio : Toute l’histoire est censurée pour faire croire que la femme vampire n’a aucun lien avec le Christ (la VO la présente comme sa sœur jumelle). Il s’agit du seul épisode des 52 premiers où l’histoire a été aussi modifiée au niveau des dialogues (origine de la femme vampire, véritable identité du passeur, datation du cercueil, etc.). Il y a une vague allusion dans les paroles de Prisley/Magali qui explique qu’il/elle chante «en mémoire d’un Messie qui serait mort ici», mais sans en expliquer davantage.

Scène intéressante : Jigen et Goemon se montrent ici particulièrement superstitieux, contrairement à Lupin plus terre à terre.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Monique Thierry (la femme vampire), José Luccioni (Davis Prisley)

- Contrairement à l’épisode précédent, on revient à des noms japonais occidentalisés.

Réalisation de l’épisode : l’aspect crayonné du flashback de Camilla la femme vampire apporte une certaine fraîcheur à l’épisode.

Clin d’œil :

- La scène de bal est un clin d’œil au Bal des Vampires de Roman Polanski.

- Fujiko se déguise en un clone d’Elvis Presley.

Réflexion : on dirait vraiment dans cet épisode que Jigen est d’origine occidentale, alors que rien à ce sujet n’a été prouvé dans le manga ! Outre ses connaissances dans les méthodes occidentales pour faire fuir les vampires (ail, croix), on a l’impression d’un membre de l’Eglise chrétienne (certains membres du forum américain le soupçonnent d’être protestant) en opposition à Goemon le shintoïste.

Intérêt de l’épisode : *
[Cet avis vaut pour ceux ayant lu le chapitre 97 ''Lupin sucks'']. Les auteurs auraient dû se contenter d'adapter fidèlement la version papier malgré la violence de celle-ci. L’histoire est vraiment sans intérêt et certaines idées finissent par sombrer dans un délire tel qu’on n’y croit plus du tout. Certaines séquences se terminent brutalement sans qu’on comprenne leur rôle dans le scénario (Fujiko déguisée en Davis Prisley) et le reste de l’histoire reprend tous les clichés du film de vampires. Bien que le passage d’un univers réaliste à un univers surréaliste soit typique du manga de Monkey Punch, il a au moins le talent de bien les mettre en scène. Le chapitre du manga, bien que loin de faire partie des meilleurs, a deux arguments qui jouent en sa faveur : d’une part il donne une nouvelle facette au personnage de Lupin (beaucoup plus cruel sous sa forme vampirique) et surtout il met au premier plan les personnages de Jigen et Goemon vu qu’ils sont les seuls capables de permettre à leur ami de redevenir humain. De plus, l’ambiance particulière du chapitre, sorte de parodie des EC Comics (célèbres comic books d’horreur qui firent scandale dans les années 50 et dont l’existence servit d’argument à la mise en place du Comics Code Authority), rend le côté fantastique de l’histoire plus acceptable.



Episode 35 (Afrique)

Scène intéressante : Jigen fait bien comprendre à Lupin à quel point il ne supporte plus les jérémiades de son ami croyant Fujiko en danger alors que ce n’est certainement pas le cas (et en effet, elle se porte comme un charme).

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière

- Même les noms occidentaux sont désormais changés. Certes, passer de Lockfund à Big Crésus amène un gag supplémentaire, mais ce changement est-il vraiment nécessaire ?

Réalisation de l’épisode : Pour un épisode aussi dynamique, une meilleure animation aurait été plus adaptée.

Erreur culturelle ( ?) : des temples grecs en Afrique équatoriale ? Hum... je n’y crois guère !



Représentation du pays : si l’on n’annonçait pas en début d’épisode sur quel continent Lupin et sa bande se trouvent, on se croirait dans une Europe ayant subi un réchauffement climatique des plus tropical... Hormis les costumes des policiers et celui que porte Fujiko, ainsi que la jungle, il n’y a strictement rien qui rappelle l’Afrique. Quant aux indigènes, ils sont inexistants (à croire qu’ils ont tous été remplacés par des Occidentaux). Nous sommes bien loin des épisodes suivants, bien plus adultes, qui dénoncent la discrimination raciale d’une manière réaliste et même très crue (cf. épisode 76).

Intérêt de l’épisode : *
Avec une intrigue peu intéressante et un rythme qui se traîne, difficile d'y accrocher. Les personnages n’arrangent pas beaucoup les choses : Fujiko est hyper prévisible, les gangsters insipides et Zenigata ne sert strictement à rien. Le coup de la femelle singe qui tombe amoureuse du pauvre type, on nous l’a déjà suffisamment fait et Zenigata n’est pas à l’origine quelqu’un qui se fait aussi facilement ridiculisé. Marre du Zenigata ridiculisé et inutile ! On veut le Zenigata du manga !


Dernière édition par veggie 11 le Sam 5 Jan - 22:57, édité 1 fois
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  don-don le Dim 16 Déc - 16:05

Je n'avais pas encore répondu mais tes critiques sont toujours intéressantes et enrichissantes à lire study
Je ne me souviens pas de tous les épisodes mais ça permet d'en retrouver certains. Et d'avoir l'envie d'en revoir d'autres ^^! Comme le 32 , avec cette "séquence émotion" qui me rappelle furieusement une scène similaire dans le film d'Albator "L'Arcadia de ma Jeunesse" quand Lax et Balutin cabotinnent comme des gosses au lieu de retransmettre tout le tragique dans la mort de la dernière femelle d'un peuple entier...

Pour l'allusion aux temples grecs, l'archéologie retient même plutôt l'inverse, à savoir que ce sont des peuples d'Afrique qui ont colonisés la péninsule hellénistique avant des peuples plus "pâles" (http://www.africamaat.com/Les-dossiers-classes-Top-secret). Peut-être une mauvaise compréhension de la part des producteurs, ou un simple j'm'en-foutisme geek

Encore merci pour ce travail, et vivement la suite cheers

_________________

Yakku !! Dekaaltchar ...
avatar
don-don
ANIMATEUR DU FORUM
ANIMATEUR DU FORUM

Nombre de messages : 521
Date d'inscription : 08/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Dim 16 Déc - 16:33

J'ai fait une petite recherche sur l'existence de temples de style greco-romain en Afrique et il en ressort qu'apparemment, les Japonais auraient confondu l'Afrique en elle-même avec la Sicile africaine qui effectivement a conservé beaucoup de temples dans ce style : http://www.routard.com/photos/sicile/102259-temple_d_hera.htm

J'ai pensé à un moment que le temple aurait pu être construit par les Romains à l'époque de la colonialisation, mais ils n'ont été qu'en Afrique du nord. D'ailleurs pendant longtemps, le pays le plus au sud qu'on connaissait de l'Afrique c'était l'Ethiopie (et un peu le Soudan d'où seraient originaires plusieurs pharaons noirs).

En tout cas, rien de trouvé concernant d'éventuelles ruines comme celles qu'on voit dans l'épisode 35 en Afrique équatoriale pour le moment...
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Mar 25 Déc - 1:42

Joyeux Noël à tous et à toutes ! Voici un petit cadeau : les commentaires pour les épisodes 36 à 40 (n'hésitez pas à mentionner d'éventuels rajouts à effectuer)  santa  


Episode 36 (Japon)

Scène intéressante : On voit Lupin vêtu d’un kimono. C’est assez rare, si on ne prend pas en compte ceux qui lui servent pour se déguiser, qu’il porte d’autres vêtements dans les adaptations animées. À noter que ce détail (le fait qu’il change très peu de fringues) ne fut pas toujours présent dans le manga, même si son costume fétiche a très vite été celui à veste rouge.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond (Magali + Shinobu Fuma), Jacques Ferrière

- Comme on pouvait s’y attendre, le nom du château (Tsukikage, soit l’ombre de la lune) est prononcé n’importe comment. À plusieurs reprises, on remarque que les comédiens vont trop vite et ne font pas attention à la prononciation correcte du nom. Dans le fond, pourquoi ne pas l’avoir traduit ?

- Toutes les allusions à la famille de Goemon, à son ancêtre et à la rivalité entre clans ninjas de Fûma et d’Iga (dont fait partie Goemon) sont jetées aux oubliettes. Les Fûma sont désignés en tant que ninjas, mais sans d’autres précisions.

- Mention spéciale : excellente chose de ne pas avoir converti les yens en francs comme ça se faisait régulièrement dans les doublages d’époque ! Je tenais absolument à mentionner cette audace.

- Phrase stupide : «Edgar, tu sais déchiffrer le japonais ?» (Goemon). Eh ben Goemon, qu’est-ce qui t’arrive mon pauvre ? Toi le traditionnaliste par excellence, qui chérit tant la culture du Japon, tu ne sais plus lire ta propre langue ? L’idée de dérober une épée millénaire lui aurait-elle fait perdre son japonais ? Et pourquoi poser une telle question à Lupin alors qu'il ne peut ignorer ses petits messages d’avertissement qui sont toujours écrits dans la langue de Mishima ? Bien entendu, cette aberration est à attribuer aux traducteurs français : en VO, Goemon demande simplement à Lupin s’il a une idée du sens de la phrase (et pas de la signification des kanji).

- Pourquoi l’allusion à Jack et le haricot magique a-t-elle été effacée ? Il s’agit pourtant d’une référence européenne connue de la majorité des enfants (enfin pour ma part, j'ai découvert ce conte dès la maternelle)...

- On alterne à nouveau entre Goemon et Yokitori. Un coup, il a son nom français habituel puis un autre (on se croirait dans Dragon Ball Z avec le très connu Piccolo/Petit Cœur ou le cultissime Sangoku/Cachalot. Ça m’est venu à l’esprit parce que je suis justement en train de me revoir les aventures de Gokû et ses potes !). Dites les traducteurs, si vous hésitez toujours entre Yokitori et Goemon, choisissez ce dernier : les comédiens n’ont aucun mal à articuler Goemon contrairement à Yokitori.

- Phrase stupide : Goemon incapable de comprendre où veut en venir Lupin et, pire encore, lit mal un kanji aussi basique que celui du Nord ?! N’importe quoi, les traducteurs !

- Grosse erreur de traduction : "Fujiko" annonce que l’heure du rendez-vous fixé par les Fûma à  six heures du matin le jour-même. Puis, Lupin précise qu’ils ont encore cinq heures devant eux. Un rapide calcul conclut donc qu’à cet instant, il est... une heure du matin ! Or, dehors il fait clair...

- Vingt minutes maintenant pour résoudre l’énigme ? C’est à n’y rien comprendre (à moins que se voyant démasquée, Shinobu Fûma aurait raccourci le délai. Mais dans ce cas, comment prévenir ses hommes en si peu de temps ?)...

- L’explication du second mystère (les aiguilles de l’horloge indiquant 8 heures 29 minutes et 42 secondes) est partiellement erronée dans la VF (syllabe ki au lieu de la syllabe chi, nom de la tour où se trouve le trésor qui passe de Shachihoko à Shiyaki). Notons néanmoins l’audace d’avoir voulu se rapprocher de la VO plutôt que de modifier entièrement la résolution de l’énigme, pourtant basée sur le syllabaire japonais incompréhensible pour les petits Français de l’époque. Une tentative rare pour l’époque et pour une fois respectueuse du pays d’origine de la série. L’origine des syllabes employées – tirée d’un proverbe japonais – est néanmoins modifiée en VF (problème d’adaptation j’imagine).

- La VF donne l’impression que Goemon est juste un samouraï et qu’il ne connaît rien aux techniques ninjas, d’où – d’après son adversaire Shinobu Fûma – son infériorité face au clan Fûma, ce qui est bien évidemment faux. En VO, comme dit plus haut, sa rivale est stupéfaite que le clan Iga d’où provient Goemon maîtrise des techniques analogues à celles du clan Fûma.

Réflexion : C’est la première fois que Fujiko n’apparaît pas du tout dans cet épisode, du moins personnellement. Elle est remplacée ici par le déguisement de Shinobu Fûma. Quelque chose me dérange néanmoins dans cet épisode et qui aurait tout de même dû sauter aux yeux de Goemon et de Jigen : elle propose à ce dernier de le conduire à l’hôpital ! Vous croyez vraiment que la véritable Fujiko se permettrait une telle générosité envers son principal ennemi ?

Musique : Petits airs japonais traditionnels qui collent parfaitement à l'ambiance.

Le détail inutile : C’est vraiment un détail inutile, mais intéressant : lorsque Zenigata donne du feu à Jigen et qu’il le reconnaît, au lieu de se demander si Edgar est également dans les parages, il préfère se lancer à la poursuite de Jigen. Deux hypothèses : soit il fait son métier de policier correctement et veut arrêter tous les criminels, soit il veut soigner son obsession d’arrêter Lupin. À vous de choisir !

Clin d'oeil : Vous vous souvenez de ''Cutie Honey'' alias ''Cherry Miel'' en France ? L'héroïne de Gô Nagai avait l'habitude à chacune de ses transformations ultimes, lorsqu'elle prend sa véritable apparence, de prononcer cette phrase : ''Occasionnellement je peux être (telle fille), une autre fois (une autre fille), mais en réalité je suis Cutie Honey, la guerrière de l'amour !''. ça ne vous parle pas ? Voilà ce que dit Shinobu dans l'épisode : ''Quelque fois je suis la jeune femme dirigeant la cérémonie de thé mais je peux aussi être Magali/Fujiko. Mais je n'oublie jamais que je suis la cheffe des ninjas !''. Alors coïncidence ? Ou bien ? A noter que la série d'origine de ''Cutie Honey'' date de 1973.

Intérêt de l’épisode : **
Un épisode intéressant concernant la personnalité de Lupin  seul un trésor l’intéressant personnellement ou un ami en danger semblent mettre en marche les rouages de son cerveau lui permettant de résoudre de complexes énigmes.



Episode 37 (Mongolie/Japon)

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Claude Dasset (le bonze), Pierre Garin (le descendant de Gengis Khan)

- Goemon va prier sur la tombe de son ancêtre Goemon Ishikawa en VO ; en VF, il se rend pour prier sur la tombe de ses parents (la VF le fait donc passer pour orphelin, un background se rapprochant de celui du manga où Goemon est élevé par son oncle).

- Le but de Fujiko en VO n’est pas de prendre de l’avance sur Lupin et récupérer le trésor de Gengis Khan, mais celui de Minamoto Yoshitsune (qui n’est pas mentionné en VF) bien qu’il s’avère un peu plus tard qu’il pourrait s’agir de la même personne. Remarque : donc en VF, Fujiko propose à Goemon de mettre la main sur le même trésor avant Lupin. Vous croyez vraiment que le samouraï accepterait de trahir son ami pour un trésor ?

- Jacques Ferrière (Lacogne) est en pleine forme !

- Lorsque le prince tombe sur Lupin qui l’avertit de ne pas crier, on entend comme une sorte de réplique ou de dialogue. Malheureusement, il est impossible de comprendre un seul mot, car le son semble comme parasité ou le volume aurait été poussé trop bas (détail inexistant en VO).

Edit : phrase désormais déchiffrée par feanor curufinwe ! La réplique serait ''Pas un mot, il ne vous sera fait aucun mal''.

- La tombe de Goemon Ishikawa, ainsi que le trésor de Minamoto Yoshitsune, se situent à Hiraizumi en VO, mais la VF les situent à Aomori.

- Grande nouvelle : selon la VF, Genghis Khan serait né... à la toute fin du XVIIIe siècle (Memphis Khan le présente comme son arrière-arrière petit-grand-père). Bon certes, on peut arguer que c’est juste une expression pour ne pas répéter une quinzaine de fois le mot "arrière", mais "ascendant '' ou ''ancêtre" aurait été plus approprié.

- La voix du moine change sitôt que sa véritable personnalité se dévoile. Il a d’abord une voix très âgée puis une voix plutôt rauque. Histoire de montrer que c’est lui désormais le «méchant» ?

Erreur linguistique : La lettre que montre Lupin au prince mongol est écrite en japonais. À moins qu’il ne sache parler plusieurs langues asiatiques, comment ce dernier peut-il comprendre ce qui y est écrit ? Il aurait été plus logique que Lupin écrive sa lettre en anglais, en mongol voire en chinois. Une erreur-type due aux difficultés linguistiques du staff japonais, certes (Miyazaki s'y essayera dans Cagliostro en faisant écrire Lupin en français. Le résultat sera culte, mais peu convaincant).



Comparaison avec le manga : ne vous étonnez pas si Zenigata parvient brillamment à duper Lupin alors déguisé : cette scène est une adaptation très fidèle d’un chapitre du manga. Comme le savent déjà certains, Zenigata y ait beaucoup plus intelligent et perspicace, d’où son caractère dans cet épisode.



Intérêt de l’épisode : ***
Un épisode très réussi. Certes, une nouvelle fois on retrouve Lupin à la recherche d’un trésor antique (comme dans l’épisode précédent). Néanmoins, grâce à un Zenigata revalorisé, un Goemon qui s’allie à Fujiko (bien mieux présenté en VO pour ma part, en VF on a vraiment l’impression qu’il trahit Lupin) et une chute finale monkeypunchesque jouissive, on y passe un excellent moment. À recommander !



Episode 38 (Paris)

Scène culte : brève séquence émotion où Zenigata n’hésite pas à sauter à l’eau pour secourir Lupin des flammes. J’ai toujours adoré les moments où Zenigata pleure ou éclate en sanglots en croyant Lupin mort (Episodes 32, 80, 82 pour ne citer que ceux-là) : des séquences-clé pour mieux cerner la psychologie de l’inspecteur et sa relation avec Lupin. À quand un film ou un téléfilm se focalisant uniquement sur cette relation particulière ?

Autre scène culte : guidé par un fort sentiment d’attachement à l’égard de Lupin, Zenigata n’hésite pas à aider celui-ci à s’enfuir sous les yeux de la police ! Et pour rajouter au plaisir, la VF s’avère absolument judicieuse pour mieux savourer cet instant (pour une fois, les adaptateurs ont eu une bonne idée) !

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Claude Dasset (le commissaire)

- Clin d’œil : parodie cocasse de la célèbre réplique de Cyrano de Bergerac (dans la pièce écrite par Edmond Rostand) : ''C'est une honte ! Une honte ! Que dis-je c'est une honte ! C'est une infâmie !''

- Petite préférence pour l’accent italien (malgré le cliché vendeur de glaces = Italien) de Zenigata dans la VF

- Zenigata propose à Lupin de vivre désormais en tant qu’amis et complices s’il se fait virer, refusant de le laisser aux mains de la police vu que ce n’est pas lui qui l’a arrêté. Une réplique culte, mais qui n’a strictement rien à voir avec la VO. Celle-ci correspond davantage à l’obsession du personnage qui libère Lupin uniquement pour l’arrêter personnellement.

Problèmes géographiques : Des chemins aussi montagneux près de Paris ? C’est possible ? Parce que je doute que Lupin soit parvenu jusqu’en Savoie (ou tout autre région montagneuse) aussi rapidement…

Réalisation de l’épisode : l’éclat des couleurs n’est plus ce qu’elle était sur de nombreux plans (voyez la robe rouge de Fujiko). Mauvaise remastérisation ?

Intérêt de l’épisode : ****
Développement-phare de la relation entre Zenigata et Lupin. De plus, voir Fujiko dans un rôle différent que celui de la traîtresse/manipulatrice/ennemie de Lupin rend cet épisode absolument indispensable.



Episode 39 (Hong-Kong)

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Claude Dasset (Gochinko)

- Jigen a des expressions bien vieillottes en VF, comme s’il avait au moins quarante ans. Or d’après le manga, il est censé avoir le même âge que Lupin !

- On nous refait le coup des accents sur les Chinois, mais sur certains comme Gochinko, ça passe encore vu que c’est à but comique.

- Sinon globalement je trouve cette VF peu satisfaisante. Au niveau des voix, ça reste correct (notamment Catherine Lafond qui ne m'a jamais déçue sur Fujiko/Magali), mais la traduction et l'inteprétation cabotine des comédiens n'aide pas l'épisode à se faire apprécier.

Musique : petits airs chinois qui rythmeront un peu le récit durant tout l’épisode.

Réalisation de l’épisode : Tout comme l’épisode précédent, la qualité reste très moyenne voire carrément lamentable sur certains passages.

Intérêt de l’épisode : *
Visionner cet épisode fut un véritable supplice dès le départ, que ce soit en VF ou en VO. Entre les méchants ultra-caricaturaux (le scénariste de l'épisode ne semble guère apprécier les Chinois), l'action qui se traîne et le coup de théâtre final qui n'en est pas un sans parler de la réalisation plus que moyenne... Je tire difficilement de ce ramassis de médiocrité la pauvre Fujiko qui a l'avantage de rester fidèle à elle-même. Et puis les bébés caïman sont plutôt mignons..



Episode 40 (San José/Porto Rico)

Remarque sur la censure : Les censeurs devaient être en vacances à la Côte d’Azur, car Zenigata ne se gêne pas pour montrer Fujiko seins nus et la scène intégrale a été conservée ! On est bien loin de la séquence retirée parce que Jigen boute le feu à une traînée d’essence pour stopper un camion. Conclusion : montrer une fille nue dans un programme pour enfants, c’est correct ; voir les héros en incendiaire certainement pas !

Scène intéressante : Zenigata se laissant séduire (et embobiner) par Fujiko.

Musique : Nouvelle musique lors de l’attaque du fourgon blindé.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Jacques Marin (Inspecteur Torombo)

- Les traducteurs n’ont pas omis les erreurs sur le nom de Zenigata (Latrogne en VF/Johnny Gata en VO).

- Lupin demande à Zenigata de transmettre ses hommages à la femme de ce dernier et à la petite. Plutôt bien réussi comme préméditation de la part des traducteurs puisque dans le premier film, Zenigata sera papa d’une fille nommée Toshiko. Dommage pour eux que la réplique n’existe pas en VO dans cet épisode-ci (et que Monkey Punch n’ait jamais mentionné les enfants qu’ait pu avoir Zenigata. On sait juste qu’il a un petit-fils déjà étudiant).

- Comme dans l’épisode 13, le mot de passe employé par le directeur n’est pas le même entre les deux doublages et se montre plus puéril (effet voulu pour accentuer l’humour ?) qu’en VO.

- Le nom du tigre est modifié en VF : de Shishimaru (qui pourrait se traduire par «Petit Tigre»), on passe à Rajah.

- Grosse différence de calcul entre la VO et la VF (assez pour la mentionner) : le missile volera à 50 mètres au-dessus de la mer (en VO) contre 200 mètres en VF.

- Phrase stupide : «Une femme ne peut pas préparer seule un coup pareil». Voilà que la VF transforme ce pauvre Zenigata en macho... Rappelez-moi une éventuelle séquence en VO où l’inspecteur laisse entendre pareille réflexion ?

- Ce n’est pas un micro que tu as, mon cher Lacogne (eh oui, c’est une phrase de la VF), mais une caméra !  Very Happy

Réalisation de l’épisode : Je vais commencer par un bon point pour ne pas m’énerver trop vite : les décors sont superbes au début et les couleurs employées pour le coucher de soleil éclatantes. Bon, ça c’est pour le point positif. En revanche, je pousse un immense COUP DE GUEULE contre le chara-designer de cet épisode ! Le graphisme est épouvantable durant les premières minutes et ne s’améliore pas des masses au fil de l’épisode (Fujiko s’en sort à peu près, mais on l’aura connu plus séduisante). Le chara-designer habituel devait être en vacances et son remplaçant a réalisé un véritable travail de cochon (non mais regardez-moi la tête de Jigen au début...). Carte rouge également contre le chef-animateur de l’épisode en question, qui a préféré jouer au mah-jong plutôt que se concentrer sur son boulot.

Erreur de coloriage : la blouse de Fujiko devient rose à certains moments alors qu’elle est d’un blanc cassé durant le reste de l’épisode.



Réflexion : à votre avis, à quelle occasion et pour quel motif Fujiko aurait-elle changé subitement de déguisement (au départ, elle porte un costume de secrétaire puis après celui d’une informaticienne) ?

Clin d’œil : L’inspecteur qui aide Zenigata dans cet épisode s’appelle Tolombo. Allusion à Colombo ?

Comparaison avec le manga : vous vous souvenez du passage où Zenigata abaisse en partie la blouse de Fujiko ? Eh bien figurez-vous que pour une fois, les scénaristes de l’épisode se sont montrés bien plus crus que Monkey Punch ! Dans le manga, Zenigata se contente de saisir Fujiko par son pantalon, dévoilant ses fesses à l’air un court instant. Quel est le plus osé d’après vous?

Intérêt de l’épisode : *
La réalisation est médiocre, l’histoire sans grand intérêt (on sait très bien dès le départ ce qui va se passer) et Zenigata n’arrête pas d’être constamment rabaissé par ce crétin de Tolombo qui ne comprend rien à l’affaire (malgré une première partie prometteuse). C’est marrant au début, mais passé deux minutes c’est franchement énervant. Je ne m’attarderai pas non plus sur la personnalité très décevante de Fujiko. Alors que dans l’épisode précédent Fujiko conservait sa véritable personnalité, elle participe au cambriolage comme si Lupin était le boss et ne pense pas un instant à le trahir ! Le chapitre du manga n’est pas meilleur à mon humble avis : c’est l’un des plus faibles qu’ait pu réaliser Monkey Punch, que ce soit au niveau des dialogues ou du graphisme. Le seul avantage du scénario, c’est qu’on admire les prouesses très calculées et longuement pensées de Lupin pour parvenir à voler un butin réputé inatteignable.


Dernière édition par veggie 11 le Ven 11 Avr - 14:22, édité 4 fois
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  feanor curufinwe le Mar 25 Déc - 13:40

Déjà quarante épisodes ? On voit pas le temps passer ! Excellente review, Veggie ! ^^

- Lorsque le prince tombe sur Lupin qui l’avertit de ne pas crier, on entend comme une sorte de réplique ou de dialogue. Malheureusement, il est impossible de comprendre un seul mot, car le son semble comme parasité ou le volume aurait été poussé trop bas (détail inexistant en VO).
C'est aussi un passage qui m'a intrigué, et je me souviens bien avoir repassé la scène plusieurs fois ! Je me souviens avoir finalement compris ce qu'il disait... mais là tout de suite, je ne m'en rappelle plus... J'y jetterai une oreille tout-à-l'heure, histoire de confirmer ! Question Question

J’ai toujours adoré les moments où Zenigata pleure ou éclate en sanglots en croyant Lupin mort (Episodes 32, 80, 82 pour ne citer que ceux-là) : des séquences-clé pour mieux cerner la psychologie de l’inspecteur et sa relation avec Lupin. À quand un film ou un téléfilm se focalisant uniquement sur cette relation particulière ?
On peut dire qu'il en existe déjà un, non ? Le Complot du Clan Fûma ?
Le début nous montre un Zenigata totalement retiré du monde, avec un flashback montrant la "mort" de Lupin.
Une fois qu'il constate de ses propres yeux que le sieur est toujours en vie (dans l'une des meilleures scènes de toute l'oeuvre animée de Lupin, rien moins que ça, à mes yeux ! Very Happy La scène où Lupin, Jigen et Goemon, en voiture, font comme si de rien n'était lorsque l'inspecteur passe à côté ! Laughing Laughing Laughing ), il reprend tout-à-coup vie et fait montre d'une formidable énergie (parfaitement rendue en VF, Patrick Messe, tu es un Dieu !) qui ne le quittera pas jusqu'à la fin du film !
Certes, le film ne se focalise pas totalement là-dessus, mais il lui donne beaucoup d'importance !

«Une femme ne peut pas préparer seule un coup pareil». Voilà que la VF transforme ce pauvre Zenigata en macho... Rappelez-moi une éventuelle séquence en VO où l’inspecteur laisse entendre pareille réflexion ?
ça fait un bon moment que je n'ai pas revu cette deuxième série, cependant je me rappelle très bien du comportement machiste de Zenigata à l'égard de l'inspectrice Melon !
Il a une attitude très condescendante à son égard !
avatar
feanor curufinwe
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 146
Age : 36
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  feanor curufinwe le Mer 26 Déc - 3:23

Voilà, j'ai revu l'épisode en question (le 37 - Le trésor de Gengis Khan), et j'ai tendu l'oreille lors de la scène que tu as mentionnée.
Edgar dit (ou plutôt Philippe Ogouz "traduit"): "Pas un mot, il ne vous sera fait aucun mal."
C'est à peu près ce qu'il dit ! ^^
avatar
feanor curufinwe
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 146
Age : 36
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Mer 26 Déc - 18:37

Un grand merci à toi et à ton ouïe formidable ! J'ai dû écouter ce passage plus d'une quinzaine de fois et jamais je n'ai pu déchiffrer les mots que dit Philippe Ogouz. Je vais rajouter ça ! cheers
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  Xanathos le Mer 26 Déc - 22:33

Excellentes critiques comme toujours Veggie11, bravo!

En revanche, j'ai un avis aux antipodes du tien concernant le 40e épisode car contrairement à toi, je l'ai adoré.
Déjà, je trouve que Zenigata se débrouille assez bien au cours de l'histoire, après tout il a réussi à embobiner Lupin avec son mannequin dans le camion et la scène ou l'on découvre que notre cher inspecteur était planqué dans la valise dérobée par Lupin m'a autant surpris qu'amusé!
Même si normalement, Lupin aurait du avoir du mal à soulever la mallette vu qu'au niveau du poids, Zenigata doit peser dans les 70-75 kilos.
Et d'accord avec Feanor, Zenigata a déjà montré par le passé qu'il peut se comporter comme un gros misogyne car en effet, dans l'épisode sur l'inspecteur Melon, il clamait haut et fort qu'une femme serait incapable de mettre le grappin sur Lupin.


De plus, il a percé à jour avec une facilité déconcertante le déguisement de Fujiko prouvant qu'il est devenu plus observateur que par le passé.

Certes on pourra regretter la sous exploitation de Jigen et Goemon même si ceux ci jouent à la fin un rôle capital dans la réussite de leur mission.
Et puis j'ai beaucoup aimé l'intelligence et le caractère rusé dont a fait preuve Lupin tout au long de l'histoire et son excellent sens de l'improvisation face à certaines situations imprévues.
Et puis il y a pas mal de gags qui m'ont fait rire ou sourire comme quand, déguisé en directeur, il fait tourner en bourrique Zenigata et Tolombo ou encore quand il rugit pour détourner l'attention du garde à proximité de la cellule de Fujiko.

Quant à Fujiko qui ne trahit pas Lupin bof. Tantôt elle le trahissait, tantôt elle ne lui faisait aucun coup bas, elle a toujours eu ce caractère équivoque et imprévisible dans cette deuxième série animée et c'est ce qui fait en partie le sel du personnage: on ne sait jamais à quoi s'attendre avec elle, puisque parfois elle peut se montrer fiable, parfois, elle peut être perfide et fourbe.
Si elle trahissait systématiquement Lupin dans tous les épisodes, cela deviendrait trop redondant.
Et il y a déjà eu des épisodes ou elle ne se livrait à aucun coup fourré contre Lupin et certains d'entre eux n'en demeuraient pas moins de grande qualité.
Et le numéro de charme qu'elle nous fait pour enjôler et embobiner Zenigata est très réussi.

Pour ce qui est de Tolombo, j'aime beaucoup l'excellent doublage de Jaques Marin (Watson dans Sherlock Holmes) qui tend à rendre le personnage plus sympathique qu'en VO, même si le personnage est assez stupide.

Enfin, cela fait plaisir que notre gang ait touché le pactole, surtout après les fiascos qu'ils ont connu dans certains des précédents épisodes.

Non pour moi cet épisode est drôle, dynamique, fun et passionnant. Il ne m'a jamais gonflé ou ennuyé.

Mais parmi les épisodes 36 à 40 que tu as chroniqué dernièrement, mon préféré est effectivement celui ou Fujiko travaille pour la police et ou Zenigata aide Lupin à s'échapper, c'est le plus surprenant et le plus passionnant des cinq. Smile


avatar
Xanathos
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 240
Age : 38
Localisation : Tahiti, Polynésie française
Date d'inscription : 19/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Jeu 27 Déc - 23:03

C'est juste ! Je me rappelle maintenant de ce passage dans l'épisode 28 où Zenigata se montre très peu galant avec l'inspecteur Melon ! Very Happy Si mes souvenirs sont bons, il y a aussi l'épisode 85 (inédit) où il doit collaborer avec une femme inspecteur et jouer à l'amant pauvre éploré de ne pouvoir éopuser une jeune fille mourante et justement il n'est pas très respectueux avec elle au départ.

J'avais un énorme doute avec cette réplique de la VF dans l'épisode 40 principalement parce qu'elle n'existe pas en VO (c'est toujours problématique ces répliques qui n'ont strictement rien à voir avec les deux langues). Bon, j'en viens à penser qu'elle n'est pas HS. C'est juste qu'elle ne correspond pas aux dialogues de la version originale.
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Mer 2 Jan - 3:14

Commentaires de la semaine avec les épisodes 41 à 45 ! Bonne année 2013 à tous les fans de Lupin III !


Episode 41 (Monaco)

Scène culte : La réaction de Zenigata après avoir arrêté Jigen et Goemon ajoutée à la scène où les deux compères décongèlent Lupin en le passant à la broche. Hilarant dans les deux langues.

Scène intéressante : Monaco n’est décidément pas le lieu de villégiature idéal pour reposer l’esprit de notre cambrioleur... Après son acharnement au casino dans l’épisode 11 où il a failli y laisser jusqu’à ses chaussettes, le voilà remonté contre un chauffard avec qui il n’hésite pas à faire la course (sur une route dangereuse) pour une simple question d’honneur !

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Monique Thierry (Caroline)

- Les lires italiennes proposées par le jeune chauffard se sont transformés en francs dans la VF.

- On constatera un langage plus familier que dans les épisodes précédents.

- La princesse Kaguya devient Caroline en français. Après quelques épisodes audacieux où les adaptateurs se sont permis de conserver noms japonais et chinois, voilà le retour de la francisation des noms asiatiques. Dommage, c’était bien parti...

- Clin d’œil : lorsqu’il gravit les montagnes de l’Himalaya, Lupin fredonne la chanson "Etoiles des neiges" dont les paroles ont été écrites par le Suisse Franz Winkler en 1948 avant qu’elle ne soit traduite en français et reprise par le chanteur Jacques Hélian une année après (puis par d’autres chanteurs au fil des années). Vu le timbre très années 40 employé par Philippe Ogouz, il semble que la version qu’il imite soit bien celle de Jacques Hélian. Je regrette de ne pas pouvoir reconnaître la chanson que fredonne Yasuo Yamada dans la version japonaise...



Erreur scénarique : le scénariste de cet épisode ne semble pas avoir bien cerné la psychologie de Jigen. Le voir accepter comme un gentil garçon le deal de Caroline/Kaguya sans se méfier un instant et croire qu’il est déjà vainqueur avant même d’avoir joué laisse un arrière-goût amer.

Réalisation technique : ouf, les personnages ont plus ou moins retrouvé leurs traits habituels. Côté animation, on n’atteint pas le haut du panier, mais il y a eu pire. Rien à dire pour les décors.

Réflexion : Pourquoi cet abruti de Goemon n’a-t-il pas directement usé de son sabre pour libérer leur voiture prise dans le fourgon de police avant que Zenigata ne le fasse démarrer ? Fallait-il vraiment la bousiller pour qu’ils parviennent à s’échapper ?!

Intérêt de l’épisode : *
Non, je n’ai pas aimé cet épisode ! On partait d’une bonne idée, mais l’intérêt ne suit pas. Comment peut-on imaginer un seul instant Lupin III confronté à une princesse désirant réveiller son fiancé grâce à une potion magique ? On est effectivement très fidèle à l’univers de Lupin III avec un tel scénario… De plus, certains choix gênants dans l’utilisation de personnages (Jigen qui se prend pour le roi du casino, ne se méfie à aucun moment des véritables intentions de Caroline/Kaguya) sont vraiment difficiles à avaler.



Episode 42 (?)

Censure : Flash-back sur les crimes commis par l’armateur (et à nouveau, les sous-titres sont restés exactement les mêmes que dans l’édition précédente de 2003).

Scènes intéressantes :

- Lupin se décide à rencontrer Onabess pour venger les victimes assassinées par ce dernier pour obtenir gloire et fortune. Un développement intéressant et tout à fait en phase avec sa personnalité.

- Lupin se montre très brutal avec Fujiko dans cet épisode, lui qui d’habitude n’ose pas lever la main sur elle !

Musique : L’orchestre joué au début de l’épisode pour fêter le départ du bateau de l’armateur Onabess puis l’air entendu lors du «mariage» de Lupin.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax (Jigen + Onapess), Catherine Lafond, Jacques Ferrière

- L’armateur s’appelle Onabess en japonais et Onapess en français : un problème assez courant dans les retranscriptions de noms occidentaux contenant un p ou un b, les caractères japonais utilisés étant quasiment les mêmes.

- Nouvelle occidentalisation de nom : le Santo Yamato devient le Santa Anita.

Clin d’œil :

- Le nom de l’armateur Onabess est probablement une allusion à Aristote Onassis, le célèbre armateur grec.

- On peut apercevoir plusieurs toiles célèbres durant l’épisode (Van-Gogh, Gauguin et bien d’autres).

Intérêt de l’épisode : **
Cet épisode fait son petit effet lors du premier visionnage. Il faut avouer que voir Lupin déguisé en femme a de quoi surprendre ! L’épisode propose également un Lupin assez différent, plus proche du justicier, prouvant ainsi qu’il n’est pas qu’un cambrioleur avide d’argent.



Episode 43 (Hong-Kong)

Scène culte : Les activités de vacances de Jigen et Goemon sont… passionnantes : dégustation de whisky à longueur de journée pour l’un, entretien du sabre pour l’autre. La signification du mot «vacances» ne pouvait pas être mieux représentée !

Musique : Mélange agréable d’airs chinois à la fois traditionnels et modernes durant un peu tout l’épisode.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Jacques Ferrière, Monique Thierry (la fille de Kô Lan), Jacques Chevalier (Hô Shû Zen), Georges Lycan (le complice de Hô Shû Zen).

- Contrairement à d’habitude, les accents chinois sont réservés uniquement à ceux dont le rôle est comique.

- Retour des noms orientaux dans la VF. Apparemment, seuls les épisodes situés dans un cadre plus exotique ont droit à conserver les noms japonais ou chinois tel quel (Le 33e étant une exception)...

- Dommage qu’aucune expression chinoise ne soit plus à entendre dès qu’on passe à la VF... Celles-ci donnaient un petit parfum d’authenticité à l’épisode en VO.

- Hô Shû Zen a fait croire à Kô-Lan que le crâne de l’Homme de Pékin était celui de son mari mort à la guerre, non pas celui de son frère (VF).

- Pas mal de modifications dans le dialogue entre la jeune Hongkongaise et Lupin. Volonté des adaptateurs français de simplifier les dialogues (référence en VO à l’âge de Shun-Lan, au sort du premier mari de sa mère, à son remariage) ?

Erreur scénarique : Attention, bientôt dans vos pharmacies : le pansement régénérateur ultra-rapide (en référence à Zenigata qui après avoir subi un grave écrasement des phalanges voit son bras remis à neuf la nuit suivante) !

Réalisation de l’épisode : Un épisode bien mieux réalisé que les précédents, notamment grâce à des décors et des personnages plus colorés. L’animation reste très limitée (retour des «clones» sur une séquence lorsque Lupin se balade en ville suivi de près par Zenigata).

Intérêt de l’épisode : ***
Un épisode très adulte et très éloigné du 39 dans la représentation des Chinois. De plus, l’indépendance des acolytes de Lupin est une nouvelle fois soulignée.



Episode 44 (Australie)

Scène intéressante : Lupin sauve la vie à Zenigata pour la première fois non pas dans le but de récupérer de l’argent, mais bien de l’aider.

Musique : Le petit air à la fin de l’épisode, peu avant l’ending.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Serge Lhorca (voix de remplacement Zenigata et Goemon), Gérard Hernandez (inspecteur Penguin), Georges Lycan (un policier).

- Pour la première et unique fois, la situation des différents lieux n’est plus coupée en VF mais présentée par oral.

- On ne pouvait trouver meilleure voix que celle qu’attribue Gérard Hernandez (par ailleurs excellent dans le rôle) à l’inspecteur Penguin ! C’est un véritable régal.

- Le langage est plus familier : par exemple, Jigen utilise le mot flic pour désigner la police.

- Mention spéciale à Serge Lhorca qui nous offre un Zenigata très convaincant.

Erreur historique : en VO, le lion d’or a pour but de célébrer le 50e anniversaire de la fondation du pays (donc l’Australie). Si on part du principe que l’histoire de Lupin se déroule en 1977 (année de la création de la 2e série), la date serait donc 1927... Or, il n’en est rien : l’indépendance du pays a été officiellement déclaré en 1931 (et ratifié en 1942 par le Parlement). Quant au pays en lui-même, tel que nous le connaissons, il date de 1901.

Réalisation de l’épisode : Les couleurs sont plus fades que dans l’épisode précédent, un peu comme dans les tout premiers épisodes. Peut-être est-ce dû aux paysages qui tirent beaucoup sur le vert et le jaune.

Réflexion : Lupin et Jigen sont pour la première fois les seuls à travailler, comme au début de leur collaboration avant l’arrivée de Goemon. En effet, Fujiko et le samouraï préfèrent passer leurs vacances en surfant sur les vagues plutôt que de voler une statue en or !

Intérêt de l’épisode : ****
Développement important de la relation Lupin/Zenigata.



Episode 45 (Etats-Unis ?)

Scènes cultes :

- Les méthodes de Zenigata pour arrêter lupin sont à hurler de rire dans cet épisode. On a droit à deux nouvelles techniques : une série de menottes sur une même chaîne qui emprisonne tout le bras et une immense chaîne dont une menotte emprisonne la voiture pendant qu’une autre se charge de neutraliser Lupin.

- Goemon regrette de ne pas avoir invité la jolie blonde après avoir appris que Lupin n’a pas encore fixée de date de rendez-vous. Le samouraï voué au bushido éprouverait-il soudain de l'intérêt pour les filles ?

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Serge Lhorca, Georges Lycan (Jan Mullian), Jacques Chevalier (le mort-vivant).

- J’aime bien la voix française du mort-vivant, à la fois inquiétante et comique.

- Mulligan n’hésite pas à dire au mort-vivant que ce dernier peut décider personnellement du sort de Lupin (en VO), alors qu’en VF, le gangster insiste que lui-seul décidera de l’avenir de Lupin et de sa bande.

- Quatorze épisodes pour réentendre le nom français de Jigen ? Les adaptateurs ne semblent vraiment pas pressés de nommer ce personnage ! Attention, c’est à partir de cet épisode que Jigen sera définitivement nommé par le nom d’Isidore. Quarante-cinq épisodes pour qu’il ait enfin une identité définitive, sont fort les traducteurs de la série !

Réalisation de l’épisode : Comme d’habitude depuis l’épisode 38. Néanmoins, les couleurs particulières collent bien à l’atmosphère glauque de cet épisode.

Réflexion : C’est un épisode très adulte, assez semblable à ce qu’on peut lire dans le manga de Monkey Punch. Dommage que, comme dans de nombreux chapitres du manga, la fin se termine en queue de poisson qu’on ne sache pas si le mort-vivant reviendra ou non.

Comparaison avec le manga : Un autre mort-vivant apparaît dans deux chapitres du manga. Néanmoins, les situations ne sont pas du tout les mêmes.

Intérêt de l’épisode : **
La naïveté de Lupin vis-à-vis de Fujiko est très bien soulignée. De plus, cet épisode est du 100 % action et les amateurs de gunfights y trouveront leur compte.



Note : la semaine prochaine sera la dernière série de commentaires concernant cette seconde série. En effet, je rajouterai pour compléter les critiques des épisodes 51 et 52 aux épisodes 46-50 en guise de cadeau d'adieu. Bonne lecture et à la semaine prochaine ! Very Happy


Dernière édition par veggie 11 le Dim 6 Jan - 22:18, édité 2 fois
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  feanor curufinwe le Jeu 3 Jan - 2:36

Encore une fois félicitations pour cette entreprise, Veggie ! Arriver à détailler chacun des 52 premiers épisodes de cette deuxième série, qui plus est en l'espace de quelques mois, c'est un rude exploit ! Et toujours avec des remarques pertinentes ! ^^
Lorsque tu auras terminé tout ça, je relirai ces trois pages avec plaisir !
D'ailleurs, en relisant ton premier post (oui, en fait je recommence déjà ! J'anticipe !), j'ai vu que tu faisais référence à un site qui t'a inspiré, Dragon Ball Salagir.
Ne connaissant pas ce site, je m'y suis rendu par curiosité et le fan de DB que je suis tenait à te remercier ! Very Happy
Je risque d'y passer assez souvent ! Très intéressant, tout ça, on sent les fans à plein nez !
Donc, merci Veggie, pour tes commentaires sur Lupin III, et pour m'avoir fait découvrir ce site sur la saga de Toriyama !

Sauf que maintenant, j'ai non seulement 52 épisodes de Lupin III à revoir, mais aussi X (ça me découragerait de donner le nombre) épisodes de DB + DBZ !
avatar
feanor curufinwe
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 146
Age : 36
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Jeu 3 Jan - 2:49

Je suis contente que grâce à mes commentaires, tu as pu découvrir ce merveilleux site ! C'est la bible pour tout fan de DB (Z) dont je fais moi-même partie. Donc bonne lecture et surtout bons visionnages prochains ! Very Happy
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  mauser91 le Jeu 3 Jan - 11:41

La même chose que Feanor, tu fais toujours un aussi beau boulot Very Happy A quand les commentaires sur la série 1 en VF albino
avatar
mauser91
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 317
Age : 25
Localisation : Là ou aucun homme n'est jamais allé
Date d'inscription : 23/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  Tyler le Jeu 3 Jan - 14:10

J'ai pour l'instant lu les 10 premiers résumés (ben quoi je savoure) et je dois te féliciter.
C'est vraiment très bien écris et décris !

Comme je te l'ai dis hier par mp, peut être qu'un petit screen de plus lors des clins d’œil serait les bienvenue.

Ensuite, si je devais donner un petit bémol, parce que soyons bien d'accord je trouve ton travail remarquable et mis à part peut être une appréciation des épisodes différentes (les goûts et les couleurs) je n'ai rien à redire, c'est que peut être de temps en temps tu pousses la réflexion un peu loin.
Premièrement parce que Lupin n'est pas censé être encré dans la réalité, t'as déjà vu des casseurs emporté des bijoux avec un aspirateur, mdr.
Puis aussi parce que l'on pourrait trouver des explications à certaines choses.
Par exemple lorsque tu tu dis que le professeur vit en Italie et qu'il devrait demander des lires au lieu des livres, et bien vu le court des lires et des livres de l'époque, je peux tout à fait comprendre qu'il fasse cette demande.

Enfin bref voilà, je vais continuer à lire tout ça avec un plaisir non dissimulé.
avatar
Tyler
As de la Cambriole
As de la Cambriole

Nombre de messages : 105
Age : 34
Date d'inscription : 22/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Jeu 3 Jan - 18:03

mauser91 a écrit:La même chose que Feanor, tu fais toujours un aussi beau boulot Very Happy A quand les commentaires sur la série 1 en VF albino

Tiens, ce serait une idée ! Maintenant, je ne serai pas si j'aurai autant à dire, car le doublage VF de cette série est déjà plus proche de la VO et je crains de ne pas avoir autant de choses à dire. Mais je vais y réfléchir !

Pour le moment, j'envisageais plutôt de réaliser un commentaire sur la VF des Clones de Mamo.
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  Xanathos le Dim 6 Jan - 22:13

Critiques impeccables comme toujours Veggie11 chapeau bas ! Wink

Sinon, j'ai juste une petite rectification à apporter à un élément de ta critique du 44e épisode: ce n'est pas Jacques Ferrière qui double Zenigata dans cet épisode mais Serge Lhorca. C'est à partir de cet épisode qu'il remplace définitivement Jacques Ferrière sur les rôles de Zenigata et Goemon et ce jusqu'au 52e épisode.

Et j'abonde dans ton sens, c'est un excellent épisode qui montre bien l'estime qu'éprouvent Lupin et Zenigata l'un envers l'autre. Notre héros et Jigen n'hésitent pas à abandonner le fourgon ou se trouve la statue en or pour sauver Zenigata. Et à la fin, quand Lupin revient à la charge pour récupérer la statue, Zenigata qui est redevable envers notre ennemi préféré l'aide à s'enfuir.

Et je suis d'accord avec toi pour la VF, Gérard Hernandez est génial dans le rôle de l'inspecteur Pingouin et Serge Lhorca campe un Zenigata merveilleux et très crédible.

avatar
Xanathos
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 240
Age : 38
Localisation : Tahiti, Polynésie française
Date d'inscription : 19/02/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Dim 6 Jan - 22:20

C'est modifié ! Un grand merci pour cette info, car je me demandais justement ce qu'il en était de l'arrivée précise de Serge Lhorca dans le doublage. J'avais constaté un changement de voix pour Goemon dans les épisodes 50 et 51, mais pas auparavant. Peut-être qu'en les visionnant ce soir, je constaterai enfin ce changement ? Wink
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Mar 8 Jan - 5:22

Episode 46 (Etats-Unis)

Scène intéressante : On assiste ici pleinement aux talents remarquables de Lupin sur le plan de la défense, de l’attaque mais aussi de la réflexion.

Musique : La musique lorsque le brouillard se lève sur l’île convient parfaitement à la scène.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax (Jigen, Dr. Mad, robot), Catherine Lafond, Serge Lhorca, Monique Thierry (assistante de Mad).

- Comment Lupin a été enlevé ainsi que le nom de la jeune femme chargée des ventes aux enchères ne seront jamais mentionnés.

- Censure audio : Lupin en tant que partenaire au bridge semble plus convenable pour les oreilles des jeunes enfants qu’un Lupin amant d’une femme marié selon les traducteurs.

- Comme annoncé dans l’épisode 45, Jigen a définitivement pour prénom Isidore. Il était temps...

- Petite incohérence en VF : Lupin demande où se trouve Jigen. Sa geôlière lui explique qu’il se serait déjà rendu chez le Dr. Mad. Mais comment Jigen saurait-il que Lupin a été vendu à ce sinistre personnage ? Et surtout, pourquoi se rendrait-il directement chez ce dernier plutôt que de délivrer son ami ? Explication en VO : Jigen ne s’est pas rendu chez le Dr. Mad. Il a également été capturé (apparemment) et devrait bientôt rejoindre Lupin au même endroit.

- Le robot qui représente Jigen a une voix bizarre en VF lorsqu’il entre dans la pièce, comme s’il était âgé de plus de 70 ans. Par contre, dès qu’il se trouve en présence de Lupin, il a la voix habituelle de Jigen.

Remarque : C’est étonnant qu’après de tels coups reçus par des cartes tranchantes, Zenigata ou Jigen ne saignent pas, ne serait-ce qu’un peu… Autocensure ? Hallucination ? Ou simplement absurdité scénarique volontaire ?

Réflexion : «Vous n’avez rien à craindre, je ne me bats jamais contre une femme» dixit Jigen à la propriétaire du club des femmes avant que cette dernière ne réplique et profite de sa distraction : bof… Jigen est quand même loin d’être un gentleman. Il lui est déjà arrivé de blesser voire de tuer des femmes et il a une manière toute particulière de faire l’amour à une femme. Donc je le vois vraiment mal être si galant, surtout lorsque sa propre survie est en jeu.

Réalisation de l’épisode : Les couleurs sont très sympas. En revanche côté graphisme et animation, cela reste très médiocre. En particulier certains plans qui varient entre l’acceptable et le très laid.

Intérêt de l’épisode : **
Lupin est intéressant dans cet épisode et l’ambiance particulière de cet épisode amène un certain intérêt à l’histoire, rappelant quelque peu les comics pour adultes des années 50-70 malgré le scénario très classique (robots, savant fou, etc.).



Episode 47 (Londres)

Scène intéressante : Lupin et Fujiko font une soirée romantique en tête à tête.

Musique : Le thème des deux inspecteurs anglais.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax (Jigen + le chef de la police anglaise), Catherine Lafond, Serge Lhorca, Pierre Fromont (le commissaire)

- Le royaume imaginaire d’où est censé provenir la couronne s’appelle d’abord Tandinie puis Trodinie puis redevient Tandinie. En VO, il s’agit bien du Royaume-Uni.

- Les inspecteurs ont tous deux un nom en VO (Pepper et Dover), mais pas en VF. Le premier est simplement nommé «chef» et le second «inspecteur». Petite note humoristique absente en VF : le commissaire anglais porte donc le nom de Pepper (ce qui signifie poivre) ; or, il utilise justement cette épice dans une scène (lorsqu’il tente d’arrêter Lupin et Jigen dans la salle du trône) !

- L’inspecteur serait-il superstitieux en VF ? Il prend des corbeaux pour d’authentiques vampires !

- Les dialogues en anglais disparaissent dans la VF. C’est compréhensible (les comédiens ne sont pas toujours doués pour imiter une langue étrangère), mais on n’y perd un peu en authenticité.

- La raison pourquoi l’inspecteur anglais Dover prend des pilules n’est pas expliquée en VF (en VO, il s’agit de pilules amaigrissantes).

- Bof bof le ton employé par Serge Lhorca sur Goemon lorsque celui-ci annonce qu’il va s’occuper des soldats. On dirait du Ken le survivant ! En plus, Goemon n’a pas sa voix habituelle.

Intérêt de l’épisode : *
Les scénaristes ont trouvé un excellent moyen de se débarrasser de Zenigata dès les premières minutes : le jeter en prison. Ben bravo… Mais qu’au moins on ne le voit plus par la suite ! Or, on nous en ressert à plusieurs reprises et on se demande l’intérêt de ces scènes (si c’est dans un but humoristique, c’est raté). Quant aux autres protagonistes, ce n’est guère brillant : Goemon sert uniquement à blesser ou découper des objets, Jigen a un rôle franchement pas terrible, Lupin se fait avoir comme un débutant et Fujiko nous refait sa capricieuse comme dans les derniers épisodes de la première série TV. Le reste du scénario, qui reprend des idées déjà exploitées dans d’autres épisodes, reste assez convenu et peu original. Bref, on s’y ennuie !



Episode 48 (New-York)

Scène intéressante : Lupin, Jigen et Goemon ont des goûts musicaux complètement différents ! Même le choix de musique devient sujet à dispute. On découvre ainsi que :

- Lupin aime le rock’n’roll des années 50.

- Jigen aime la musique classique. Ce qui est un peu étrange, on s’attendrait plutôt à ce qu’il apprécie le jazz. À noter que trente épisodes plus tard, il dira tout l’inverse, acceptant d’assister à un concert de musique classique uniquement parce que la baguette du chef d’orchestre pourrait devenir un butin intéressant. Dans le manga, il n’est pas non plus un amateur de l’orchestre symphonique...

- Goemon, patriote convaincu, apprécie la «variété japonaise» (Enka en VO).

PS : Ça n’a pas grand-chose à voir avec notre sujet, mais je préfère la Version US sur cette scène. Les répliques y sont tout simplement géniales.

Musique : On entend l’hymne américain à la toute fin de l’épisode.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Serge Lhorca, Claude Dasset (le banquier).

- La musique qu’écoute Goemon change entre les deux doublages : en VF, celle-ci est réellement chantée en japonais (au passage, où les adaptateurs ont-ils déniché cette chanson ?) alors qu’en VO, elle n’est qu’instrumentale. La mélodie n’est pas la même non plus.

- Parce que Fujiko se présente clairement comme Japonaise de passage aux Etats-Unis, Catherine Lafond lui a exceptionnellement donné l’accent typique que les Occidentaux attribuent aux Japonais. Elle dit même quelques mots en japonais ou plutôt des mots japonais connus des Occidentaux. En effet, si en VF Fujiko dit sayonara, en VO elle remercie le directeur de la banque (et n’utilise donc pas sayonara). Bien que très connue des Français, cette expression est plus souvent utilisée dans le sens de «Nous ne nous reverrons certainement plus» ou «Je ne veux plus vous voir». Les Anglophones le traduisent par Farewell (qui signifie «Adieu»). C’était bien parti pour des spectateurs ne comprenant pas le Japonais, mais ceux qui connaissent mieux cette langue n’échapperont pas à cet emploi erroné.

- Les gardiens de la banque sont New-yorkais, mais on dirait au vu de leur accent qu’ils sont Marseillais…

- Les traducteurs aiment bien rajouter des phrases alors que ce n’est pas nécessaire. Dans la lettre que Lupin laisse au directeur de la banque, il est écrit en VO qu’il remercie simplement le personnel pour leur ''collaboration'' qui lui a grandement facilité la tâche alors qu’en VF, il ajoute qu’il transmet au directeur toutes ses amitiés à la femme de ce dernier. Mais comment sait-il si le directeur est marié ?

Le détail amusant : Dans la série "Absurdités pseudo-scientifiques", voici une nouvelle technique made by Lupin : comment arrêter un camion blindé de plusieurs tonnes à l’aide d’un aimant géant !

Erreur temporelle : Il est cinq heures du matin lorsque Lupin et Jigen débutent le cambriolage du coffre-fort («Plus que deux heures avant l’ouverture du coffre», programmé pour sept heures du matin). Or peu après, alors qu’ils commencent à s’emparer des sacs, Jigen indique qu’il est trois heures et demi du matin (d’ailleurs on le voit sur sa montre) !

Intérêt de l’épisode : **
Voir un cambriolage réussi version Lupin III, ça manquait depuis quelques épisodes. La qualité technique convenable de l’épisode et le suspense ajoutent un certain intérêt malgré quelques petites fausses notes comme l’exploitation exagérée de Zenigata dans un contexte qui aurait pu être liquidé en quelques minutes si le personnage avait été traité plus intelligemment.



Episode 49 (Etats-Unis/Washington)

Remarque sur la censure : le combat de boxe est plutôt violent (les boxeurs saignent pas mal de la bouche), mais ces plans où on voit du sang ne sont pas coupés !

Scène intéressante : Lupin qui semble regretter à la fin de s’être fait trahir par Jacqueline, mais qui donne aussi l’impression de l’avoir véritablement aimée.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax, Catherine Lafond, Serge Lhorca, Monique Thierry (Jacqueline alias Cobra)

- Le langage est plus adulte que dans les épisodes précédents. Le scénario, tout aussi adulte, doit y être pour beaucoup. Les dialogues sont d’ailleurs très sympas à suivre en VF, même plus que ceux en VO.

Réalisation de l’épisode : L’animation n’est franchement pas terrible durant la première partie, notamment le match de boxe (beaucoup de plans fixes repris tel quel). On louera la beauté des décors, notamment les couchers de soleil toujours aussi splendide et une mise en scène plus réaliste qui change de ce qu’on a connu dans les épisodes précédents.

Réflexion : La cheffe de l’organisation Cobra est l’une des femmes les plus redoutables et intéressantes des 52 premiers épisodes et tout à fait en phase avec le manga bien qu’elle soit une création de l’anime.

Intérêt de l’épisode : ****
Un épisode particulièrement réussi sur la personnalité de Lupin et son rapport avec les femmes. Tout cela baigne dans une ambiance adulte qui rappelle le manga, l’humour corrosif et barré en moins.



Episode 50 (Etats-Unis)

Censure :

- Flash-back de la mort de Cornelia puis la venue de Lupin dix ans plus tard sur sa tombe. Cette coupure est d’autant plus drôle que ces scènes réapparaissent deux fois par la suite et sans aucune censure cette fois-ci ! Cette scène initiale serait violente parce qu’elle apparaît trop brusquement ? Sans lien explicatif ? (52 secondes)

- Flash-back sur les expériences du général nazi sur des cobayes humains. (22 secondes)

Scène intéressante : C’est la première fois qu’on a droit à un flashback sur la jeunesse de Lupin.

Musique : Musique originale collant au thème des fantômes et autres revenants.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax (Jigen + général Cell), Catherine Lafond, Serge Lhorca, Pierre Fromont (Sergio), Laurence Crouzet (Cornelia)

- Détail certes anodin, mais signalons-le quand même : en VO, c’est une présentatrice invisible qui raconte l’histoire d’Orion alors qu’en VF, c’est Lupin qui s’adresse directement aux téléspectateurs.

- Le tableau affiche 1’200.000 $ de mise en enchère, mais l’organisatrice dit en français que l’enchère est de 12'000.

- Goemon n’a plus sa voix habituelle qui lui allait si bien... Reviens Jacques Ferrière, ton remplaçant ne semble pas avoir compris le personnage !

- Je trouve le jeu de Laurence Crouzet sur Cornelia trop variable… La comédienne a du mal à se fixer sur le choix du timbre et du registre de voix.

- La censure fait croire en VF que le général était le dictateur de son propre royaume et qu’il s’est enfuit pour récupérer le pouvoir, alors qu’il s’agit en fait d’un général nazi qui a fui après la chute du IIIe Reich.

- J’ai franchement beaucoup de mal avec la voix française du général Cell. Il manque le ton inquiétant de la voix japonaise.

- Tiens, la voix de Goemon s’améliore un peu vers la fin.

- Voilà que Fujiko, qui a reconnu des voix, s’exclame «Je ne rêve pas, on dirait Jigen et Yokitori» alors qu’au début de l’épisode, Lupin appelle clairement son meilleur ami par le nom d’Isidore.

Le détail amusant : L’organisatrice Cornelia ressemble beaucoup à Saori Kido alias Athéna dans Saint-Seiya, de 9 ans postérieur à Shin Lupin III. Peut-être sa couleur des cheveux...

Chronologie : C’est la première fois que deux épisodes qui se suivent forment une histoire complète. On aura ainsi droit à un résumé de l’épisode précédent dans le prochain.

Intérêt de l’épisode : ****
Un épisode assez spécial dans la seconde série Tv avec une bonne ambiance sombre (mais non dénuée d’humour) et un contexte particulièrement intéressant. Et puis, ça fait plaisir d’en savoir un peu plus sur la jeunesse de Lupin.



Episode 51 (Venezuela)

Censure :

- Début du flashback où il est clairement indiqué l’adhésion au nazisme du général. (5 secondes) C’était si grave que ça pour qu’il y ait censure ? C’est un mauvais, il n’est jamais représenté comme un héros ou un modèle à prendre en exemple, je ne vois pas en quoi il est mal de dire qu’il était nazi. Sinon, pourquoi les responsables des programmes jeunesse ont-ils accepté les épisodes 3 et 20 qui ne cachent absolument pas l’identité des adversaires de Lupin ?

- Le général introduit dans le cerveau de sa fille un dispositif miniature. Sauf qu’en même temps, un détail important passe à la trappe : en introduisant ce dispositif, le général permet ainsi de lui effacer la mémoire et d’avoir un contrôle sur sa fille afin de la diriger comme il l’entend. D’où d’ailleurs la surprise du général lorsqu’elle commence à reprendre le contrôle sur sa propre volonté. (15 secondes)

- Le cadavre du général pourrit lentement sous les yeux de Lupin (25 secondes)

- Destruction du repaire, fuite de Lupin et de Jigen puis désintégration des zombies (63 secondes)

- Plan sur le cerveau de Cornelia où se trouve le dispositif ayant permis à son père de la contrôler. Scène non restituée dans l’édition DVD 2003, mais présente dans celle de 2006.

Scène culte : Zenigata et Lupin se voient comparés à des cafards suite à deux répliques : celle de Zenigata qui prétend que si Lupin voit du butin à prendre, il irait jusque sur Mars et celle de Lupin qui est lassé que l’inspecteur soit toujours dans ses pattes.

Musique : Musique originale lors de la discussion entre Fujiko et Cornelia.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax (Jigen + général Cell), Catherine Lafond, Serge Lhorca, Pierre Fromont (Sergio), Laurence Crouzet (Cornelia), Claude Dasset (le chef de la police)

- Jigen retrouve son nom d’origine en VF, tout comme à la fin de l’épisode 50. Lorsque dans le résumé, Lupin explique que ses amis sont partis à la recherche du repaire du général et de Cornelia, il dit en français : «Jigen et Yokitori n’ont pu s’empêcher de me suivre».

- Et ça recommence : «Mais qu’est-ce que fabrique cet idiot de Jigen ?!» s’écrie Lupin, prisonnier du cercueil.

- Visiblement, les traducteurs ont décidé d’abandonner le prénom d’Isidore et de redonner son nom d’origine à Jigen. En effet, lorsque ce dernier tombe dans une trappe, Goemon l’appelle par son nom japonais (prononcé Gigen).

- Jacques Ferrière est toujours en vacances. Si Zenigata est parfaitement doublé, Goemon garde toujours une voix bizarre…

- Devinez quoi ? Lupin appelle Jigen par son nom d’origine.

- Le doublage est vraiment mauvais durant la mort de Cornelia : les comédiens jouent très mal et ne retranscrivent pas assez d’émotion. Heureusement que les contrôleurs ont décidé de couper la fin de la scène, comme ça nous avons droit aux voix japonaises dont la prestation est admirable (notamment un Yasuo Yamada plus que touchant).

Réalisation de l’épisode : Selon les plans, la qualité est inégale, mais c’est très correct. Vers la fin, ça s’améliore même.

Intérêt de l’épisode : ****
Fin de ce retour sur la jeunesse de Lupin avec une conclusion assez inattendue. Dommage que le doublage et l’adaptation n’ont pas su être à la hauteur de l’un des meilleurs épisodes de ces 52 premiers.



Episode 52 (Thaïlande)

Censure :

- Lupin admire le corps très dévêtu d’Emmanuelle (7 secondes)

- Mort du major après sa confrontation avec Emmanuelle puis arrivée de Lupin déguisé qui se voit reprocher de ne pas avoir tué Magali. L’action reprend avec Jigen et Goemon. (1 minute 37)

Scène intéressante : On voit Zenigata intéressé par la beauté physique des femmes alors que d’habitude, il est plutôt méfiant (dans les adaptations animées, je précise).

Musique : on entend cet air lorsque Lupin et sa nouvelle complice se rendent au bal masqué.

Doublage :

- Avec les voix de : Philippe Ogouz, Francis Lax (Jigen + le major), Catherine Lafond, Serge Lhorca, Monique Thierry (Gabrielle)

- Emmanuelle Poirot devient Gabrielle Paolo en VF. Problèmes de traduction ou de droits pour le nom de famille ? Et pour ce qui est du prénom, quelles mystérieuses raisons ont pu donner l’idée aux adaptateurs de changer le prénom de la guest-star de l’épisode ? Craignaient-ils que des gamins de sept ans fassent le lien avec le film érotique culte ? Remarque : c’est également le cas dans la VOST d’IDP ! Le nom d’Emmanuelle doit poser un réel problème sur cet épisode pour que même la VOST se voit obligé de le modifier !

- La VF invente une nouvelle généalogie pour Gabrielle Paolo : son père serait un banquier suisse. A croire que dans Lupin III, tous les Suisses sont banquiers ou horlogers, à la rigueur policiers (Les Ecrits d'Hemingway) ou avocats (Opération Diamant) En VO, notre Lupingirl de l'épisode descend d'une famille d'aristocrates belges.

- Serge Lhorca semble plus à l’aise sur Goemon dans cet épisode.

Le détail étonnant : Pour la première fois en 52 épisodes, on a droit à l’écran-titre en japonais alors que celui-ci était toujours coupé (ce qui amenait d’ailleurs un décalage au niveau du son) sur le doublage français. Pourquoi n’est-il présent que sur cet épisode final, même sur l’édition DVD de 2006 ?

Réalisation de l’épisode : Une légère amélioration. Ça fait plaisir.

Réflexion : Ces quatre derniers épisodes, dont celui-ci, nous font poser des questions. Pour quelles raisons les distributeurs français ont décidé d’arrêter le doublage et la diffusion de la série ? Manque d’audience ? Volonté de ne pas diffuser davantage d’épisodes ? Problèmes de censure ?

Intérêt de l’épisode : ***
Une intrigue à la Indiana Jones très exotique avec en toile de fond un retour sur la relation délicate en Fujiko et Lupin. Pour une fois, les amants sont réellement ennemis et d’une façon plutôt violente (Lupin n’hésite pas à partir à la poursuite de Fujiko pour la tuer ! Bon certes, il ignore que c’est elle, mais l’intention est bien là).



Ces commentaires s'arrêtent ici. Je vous remercie d'avoir suivi durant ces semaines cet article et d'avoir proposé vos propres avis ou remarques ! Smile Peut-être ferai-je de même pour d'autres adaptations animées de Lupin, qui sait ?


Dernière édition par veggie 11 le Jeu 10 Jan - 2:00, édité 1 fois
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  feanor curufinwe le Jeu 10 Jan - 1:27

Excellent Finish, Veggie !
Je ne sais pas si tu es fan de Hokuto No Ken, mais si jamais tu comptes faire la même chose sur la série animée, tu auras du pain sur la planche ! lol!

J'aurais juste un petit bémol, qui m'apparaît plus visible dans ce dernier regroupement de commentaires: C'est dommage que tu n'aies pas mis de petits résumés des épisodes, histoire que l'on puisse facilement avoir ces épisodes en tête !
A part ça, c'est nickel ! Quelques erreurs d'orthographe, mais je tente de réprimer mon côté Grammar Nazi, alors mettons que je n'ai rien dit ! pirat

Ah oui ! Une petite erreur quand même. Laurence Crouzet a joué Marine, Shaina, Kiki, et d'autres femmes (Kiki est un garçon... cela dit avec un nom pareil, pas très utile de le signaler !), mais pas Athéna (ou alors dans une poignée d'épisodes dont je n'ai pas souvenir, mais ça reste possible) ! C'est Virginie Ledieu qui interprétait la Déesse de la Guerre dans Les Chevaliers du Zodiaque !
Cela dit, Laurence Crouzet a aussi interprété Athéna, mais dans le jeu God of War de Sony (sur PS2 et PS3) !
Et cette Athéna-là ne ressemblait pas à Cornelia !

Voilà, c'était juste pour dire ! ^^

Bravo à toi Veggie ! Je te fais même cinq bans ! cheers cheers cheers cheers cheers
avatar
feanor curufinwe
Roi de la Cambriole
Roi de la Cambriole

Nombre de messages : 146
Age : 36
Localisation : Amiens
Date d'inscription : 27/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  veggie 11 le Jeu 10 Jan - 1:43

feanor curufinwe a écrit:Excellent Finish, Veggie !
Je ne sais pas si tu es fan de Hokuto No Ken, mais si jamais tu comptes faire la même chose sur la série animée, tu auras du pain sur la planche ! :lol!:XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXü

Un site s'en était déjà chargé pour ''Saint Seiya'' et au vu du nombre de commentaires, celui qui s'y risquera pour Hokuto no Ken devrait recevoir le Grand Prix de l'Effort ! Laughing

J'aurais juste un petit bémol, qui m'apparaît plus visible dans ce dernier regroupement de commentaires: C'est dommage que tu n'aies pas mis de petits résumés des épisodes, histoire que l'on puisse facilement avoir ces épisodes en tête !

C'est vrai, j'aurai dû y penser... Je pense que je les rajouterai petit à petit maintenant que le gros travail est achevé !

Ah oui ! Une petite erreur quand même. Laurence Crouzet a joué Marine, Shaina, Kiki, et d'autres femmes (Kiki est un garçon... cela dit avec un nom pareil, pas très utile de le signaler !), mais pas Athéna (ou alors dans une poignée d'épisodes dont je n'ai pas souvenir, mais ça reste possible) ! C'est Virginie Ledieu qui interprétait la Déesse de la Guerre dans Les Chevaliers du Zodiaque !
Cela dit, Laurence Crouzet a aussi interprété Athéna, mais dans le jeu God of War de Sony (sur PS2 et PS3) !
Et cette Athéna-là ne ressemblait pas à Cornelia !

J'avais lu ça quelque part et... je me souviens plus où ! J'ai peut-être confondu, en effet. Mais il me semble qu'elle a remplacé Virginie Ledieu sur certains épisodes. En tout cas j'ai vu son nom sur le rôle d'Athéna et il s'agissait bien de la série.


Edit : vu que le doute plane, je vais éliminer cette remarque et ne conserver que la ressemblance physique entre Cornelia et Athéna. Histoire de pas semer le doute chez les fans...
avatar
veggie 11
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 566
Age : 28
Localisation : Alpes suisses
Date d'inscription : 01/05/2011

Voir le profil de l'utilisateur http://www.naru1202.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  mauser91 le Jeu 10 Jan - 17:07

«Vous n’avez rien à craindre, je ne me bats jamais contre une femme»

Avant "Léon le nettoyeur", il y'avait...

Ken le survivant, il me semble qu'Arachnée avait fait un résumé des délires de la VF, genre quand Ogouz doublait une vieille mendiante, etc...je me demande ou ça en est.

Sinon, ben, rien à redire de plus, sinon bravo Veggie pour ces commentaires, souvent pertinents, on sent bien que tu tend à être objective tout en défendant ton opinions concernant la série et la VF, beau travail !
avatar
mauser91
Maître Suprême de la Cambriole
Maître Suprême de la Cambriole

Nombre de messages : 317
Age : 25
Localisation : Là ou aucun homme n'est jamais allé
Date d'inscription : 23/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  Tyler le Ven 11 Avr - 2:00

Ca y est j'ai un peu continuer l'excellente lecture de ton travail non moins excellent !
Cette fois ci j'ai lu de 11 à 25.
Toujours aussi plaisant à lire.
De temps en temps je trouve que certains épisodes ont plus d'intérêt que toi, mais bon les goûts et les couleurs ça se discute pas.
Sinon quelques petites remarques :

Pour l'épisode 11.
La formule 1 que conduit Lupin est la Tyrrell P34, une forumle 1 à 6 roues engagé en grand prix en 1976 et 1977.


Elle servira aussi à Johnny le héros du dessin animé Le grand prix


Pour les nostalgique, le générique fr :
Spoiler:

Pour l'épisode 18 :
Je ne comprends vraiment pas la censure pour le coup, plus de 75 secondes coupées que l'ont peut comprendre voyant des femmes et des hommes nus et le comportement de Lupin, mais de toute façon on voit après sur des passages non coupés tout ces corps nus quand même... Du coup quel intérêt de couper autant le début du camp naturiste ?
Et quand on voit que l'épisode 22 n'a pas eu de censure...

Pour l'épisode 19, j'ai moi aussi sur le coup, pas compris la phrase de Lupin face à Zenigata. Merci donc Mauser pour l'explication.

Pour l'épisode 20, je te rejoins sur le fait que je ne sais pas quoi en penser... Autant j'adore les passages dans le château avec Lupin et Fujiko, qui d'ailleurs pour une fois semble s'intéresser à Lupin pour autre chose que pour lui voler un bijou, autant je n'ai pas du tout aimé les passage avec le Fürher et une nouvelle fois un scénario où l'Allemagne et le nazisme ne font qu'un...

Merci d'avoir retrouver Tezuka dans l'épisode 23, j'en parlais dans un autre topic mais je ne trouvais plus l'épisode !
Pour la mauvaise qualité de la restauration, il est fort probable que ce soit le cas.
Quand on sait que les japonais n'ont plus les originaux (les cellulos), ils doivent partir d'un encodage VHS je pense pour restaurer et là, ben tout dépend la qualité de ta bande !
En opposition par exemple aux films américains restaurés pour les DVD et Blu-Ray où ils ont encore les bandes de pellicules de l'époque. Le travail de restauration n'est pas le même.

Pour l'épisode 24, ainsi que pour beaucoup, on sent qu'en France, le fait d'appeler Lupin Edgar a beaucoup joué. Les noms comme Alain Troilon ou James Bond ne sont pas cités explicitement de peur de représailles ?

Quoi qu'il en soit je lirai la suite avec autant d'intérêt, dès que possible   
avatar
Tyler
As de la Cambriole
As de la Cambriole

Nombre de messages : 105
Age : 34
Date d'inscription : 22/02/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires sur les 52 premiers épisodes (by me)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum